INTERNATIONAL

Terrorisme: 97% des Français estiment la menace "élevée"

Toulouse (AFP) – 97% des Français estiment que la menace terroriste est « élevée » ou « très élevée », indique un sondage Ifop à paraître vendredi dans les quotidiens Midi Libre et La Dépêche du Midi, le premier depuis la découverte de bonbonnes de gaz à Paris.

55% des sondés considèrent la menace terroriste « très élevée » et 42% « élevée », soit deux points de plus en à peine une semaine (95% dans une étude réalisée du 5 au 6 septembre), ajoute Ifop.

Il s’agit du premier baromètre réalisé depuis l’annonce que plusieurs attentats ont été déjoués, dont celui de la voiture chargée de bonbonnes de gaz à Paris début septembre.

« L’évaluation de la menace terroriste est extrêmement élevée, quelle que soit la sous-catégorie de population et quelle que soit la proximité politique », souligne l’institut de sondage dans un communiqué.

99% des sympathisants du Front de Gauche, comme du Front National, considèrent ainsi la menace « élevée ». La proportion est la même pour les fidèles du Parti socialiste et de LR. Seule la proportion de réponses « très élevée » varie d’un parti à l’autre, allant jusqu’à 73% chez les sympathisants frontistes, précise Ifop.

« Depuis l’attaque sanglante contre Charlie Hebdo, le baromètre de l’Ifop – mis en place après les attentats du 11 septembre 2001 à New York – indique que 90% de la population, au minimum, estime systématiquement cette menace élevée ou très élevée. Le taux de 97% indique clairement que ce ressenti s’est durablement installé dans la population française », explique Ifop.

Selon Jérôme Fourquet, directeur du département opinions et stratégies d’Ifop, il s’agit là du signe d’un « climat très lourd qui ne va pas se dissiper comme ça ».

Le sondage a été réalisé du 12 au 14 septembre auprès d’un échantillon de 1 011 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

La voiture sans immatriculation dans laquelle ont été retrouvées des bonbonnes de gaz sans détonnateur, le 4 septembre 2016 à proximité de Notre Dame à Paris. © AFP

© Citizenside/AFP/Archives STR
La voiture sans immatriculation dans laquelle ont été retrouvées des bonbonnes de gaz sans détonnateur, le 4 septembre 2016 à proximité de Notre Dame à Paris

Article précedent

Samsung: les Etats-Unis rappellent un million de téléphones

Article suivant

Maison Blanche: Clinton, rétablie, veut stopper l'ascension de Trump

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Terrorisme: 97% des Français estiment la menace "élevée"