ACTUS LOCALESSANTÉ

Trois ans de travaux pour le pôle de santé mentale

La première pierre du futur pôle de santé mentale à Taaone a été posée mercredi matin en présence du président du Pays, du haut-commissaire et du ministre de la Santé. Les travaux débuteront au mois de décembre prochain pour une durée de trois ans. Près de 150 enfants, adolescents et adultes pourront être accueillis dans le pôle de santé mentale.

Ce futur pôle de santé mentale prévu pour 2019 viendra combler un gros retard dans le secteur de la psychiatrie en Polynésie. Le fenua détient le triste record de la plus faible capacité d’accueil dans les Outre-mer avec 26 lits pour 100 000 habitants contre 140 en Martinique, 139 en Guadeloupe et 91 à La Réunion. Le taux d’occupation du département psychiatrie du Centre hospitalier de Taaone est supérieur à 110 %. Le pôle de santé mentale sera installé sur le site de l’ancien hôpital militaire Jean-Prince à Taaone. Le bâtiment sera composé de 3 blocs pour deux grands services. Le secteur d’hospitalisation avec 40 lits  sera composé d’un centre de crise psychiatrique adolescent, d’une unité d’hospitalisation de psychiatrie adulte et d’une unité de soins en alcoologie et toxicologie. Les prises en charges ambulatoires, c’est-à-dire les activités thérapeutiques et les consultations médicales, se feront dans plusieurs départements différents : un centre d’aide médico-social précoce pour les nourrissons, trois centres d’accueil à temps partiels pour enfants, adolescents et adultes, et un hôpital de jours et un espace de consultation en alcoologie-toxicologie. Le pôle de santé mentale regroupera donc des services qui sont aujourd’hui dispersés entre le CHPF et la direction de la santé. Le coût total des travaux s’élèvent à plus de 4 milliards de Fcfp dont 3,257 milliards financés par l’Agence française de développement. Pour l’équipement, le financement s’élèvera à 170 millions de Fcfp.

PROMUSICA
Article précedent

Les choristes de Pro-musica reprennent Bach et Purcell

Aviation Geeks Tahiti
Article suivant

Un 747 pour les invités du mariage de Mareva Georges

1 Commentaire

  1. Iritahua
    24 novembre 2016 à 6h20 — Répondre

    Le Territoire s’est réveillé grâce au Président Édouard, les précédents ou ils étaient, qu’est ce qu’ils ont fait avec le budget? Aujourd’hui, les précédents ne font que de critiquer.
    Bande de bon à rien tous les précédents.
    En allant me promener au CHPF et discuter avec les malades, en m’atterrissant du côté des dialysés(es), il faudra que le Ministre aille faire un tour à ce secteur. Il parle de mal bouffe, les malades n’ont que des collations tous les jours du pain, du pain et du pain. Par contre la facture arrive à la CPS c’est repas.
    Mr. le Ministre pourquoi, les dialisés(es) de l’Apurad ont des repas et le CHPF ont des casse croutes.
    On critique beaucoup les mal bouffes et le tronc d’arbre dans l’œil, on ne voit pas.

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Trois ans de travaux pour le pôle de santé mentale