ACTUS LOCALESEDUCATION

Trois jours pour découvrir les recherches des doctorants

© Radio 1

La 10ème édition des « Doctoriales » va se tenir les 2, 3, 4 mai prochain à l’Université de la Polynésie française (UPF). Pas moins de 45 doctorants du fenua vont présenter leurs thèses au grand public et surtout aux professionnels qui pourraient avoir besoin de leurs recherches.

L’Université ce sont des étudiants, mais aussi des jeunes chercheurs doctorants qui évoluent dans les cinq laboratoires dont dispose l’UPF. Un doctorat classique se déroule sur trois années durant lesquelles l’étudiant-chercheur travaille sur le thème de sa thèse. Les « Doctoriales » sont donc une sorte de répétition de cette présentation finale pour les doctorants. Les 2, 3 et 4 mai prochain, l’UPF ouvre en effet ses portes au grand public pour que les doctorants puissent « vulgariser » l’objet de leurs travaux. Un travail académique de préparation à leur futur d’enseignant-chercheur, comme l’explique le directeur de l’Ecole doctorale du Pacifique, qui regroupe la Polynésie et la Nouvelle Calédonie, Alban Gabillon.

Avec des sujets allant de l’éducation, à la culture en passant par l’écologie ou encore la religion et la physique, l’UPF espère intéresser un grand nombre de curieux. L’université espère particulièrement faire venir les entreprises qui pourront trouver des chercheurs et des solutions pour leurs problèmes. Le directeur des ressources humaines d’EDT-Engie, Julien Couronné, explique que sa société s’est rapprochée de l’université pour mettre en place sa « transition énergétique ».

Parmi les doctorants, Vivien Hulot est actuellement en troisième année de doctorat en écologie marine. Lors des Doctoriales, il présentera sa thèse sur l’empreinte écologique de la perliculture et son effet sur les communautés planctoniques.

C’est la troisième année que Vivien Hulot présente le contenu de ses recherches. En première année, il l’avait fait à travers un poster, puis en deuxième année lors d’une présentation orale de ses premiers résultats. Il arrive maintenant au terme de son doctorat. Les Doctoriales sont donc l’occasion de rencontrer des groupes de perliculteurs intéressés par ses travaux. Vivien Hulot a déjà pu échanger avec de nombreux perliculteurs lors de ses recherches. Un échange « primordial » pour le bon déroulement de la thèse.

A l’issue de ces trois journées de Doctoriales, trois prix seront remis : meilleure présentation orale, meilleure perspective de valorisation économique ou culturelle et meilleur poster.

Pratique :

Les Doctoriales se dérouleront dans l’amphithéâtre A3 de l’UPF. L’entrée est ouverte à tous de 9 à 15 heures les 2, 3 et 4 mai prochain.

Article précedent

Un workshop à Tahiti avec trois danseuses de Black M

Article suivant

L’hépatite B éradiquée chez les enfants polynésiens

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

Trois jours pour découvrir les recherches des doctorants