ACTUS LOCALESPOLITIQUE

Trouver des alliés : Tauhiti Nena « a le temps »

© Lucie Rabréaud

© Lucie Rabréaud

Tauhiti Nena a présenté samedi matin les objectifs de son nouveau parti Tau Hoturau, lors d’une conférence de presse. Quelques élus et personnalités de la société civile l’entouraient, notamment Gustave Taputu président du Here Ai’a.

Dans la course aux urnes, il est une étape importante à ne pas rater : la séduction des élus communaux. Tauhiti Nena, qui présentait son nouveau parti Tau Hoturau lors d’une conférence de presse samedi matin, s’était entouré de quelques-uns de ces élus. On pouvait reconnaitre Annabella Teraitetia, maire déléguée de Pueu, Théodore Tetuaetara, élu de Pirae longtemps Tavini, Faana Taputu, élu de Taiarapu-Ouest et président de la Fédération tahitienne de basket-ball. Théodore Tetuaetara, déçu du Tavini, espère trouver en Tauhiti Nena une oreille attentive.

Théodore Tetuaetara estime également que Tauhiti Nena est « un combattant » qui a véritablement œuvré pour la jeunesse du Pays lorsqu’il était ministre de l’Éducation, de la Jeunesse et des Sports.

Pour Faana Taputu, qui a longtemps travaillé avec Tauhiti Nena, il représente la jeunesse et aussi l’intégrité.

Pour les autres, il faudra attendre car, selon Tauhiti Nena, les élus auraient tendance à ne pas se positionner tout de suite histoire de ne pas chiffonner le gouvernement Fritch. L’élu de Papeete est également allé chercher du côté de la société civile notamment chez les syndicats. Il y avait d’ailleurs une personne de Otahi et une autre de la Cosac (confédération syndicale des agents communaux de Polynésie) venues écouter le président de Tau Hoturau ce samedi matin. Pas d’inquiétude pour Tauhiti Nena : « On a le temps. »

Aux côtés du président de Tau Hoturau, il y avait également Alfred Martin, ancien président du GIE Perles de Tahiti et Michel Tekurio, ancien directeur adjoint école Saint-Hilaire de Faa’a. En bonne place, Gustave Taputu, président du Here Ai’a, a fait l’éloge de Tauhiti Nena. Il est d’ailleurs venu avec tout le bureau exécutif du parti afin de le soutenir. « Nous l’avons choisi pour la vision : l’indépendance de notre pays mais pas comme Oscar qui veut l’indépendance tout de suite. Pour l’intégrité et pour la jeunesse. A la jeunesse de prendre en main son destin », a-t-il expliqué lors de la conférence de presse. Quant à Heiura-les-Verts, Jacky Bryant était absent mais « sur le principe, ils nous soutiennent », a affirmé Tauhiti Nena.

Le congrès du parti se tiendra le 1er octobre prochain. L’occasion de constater si ces soutiens sont toujours là et si d’autres élus ou personnalités de la société civile décident de se joindre à Tauhiti Nena.

 

Article précedent

Un touriste français décède après un malaise

Article suivant

Tauhiti Nena veut « incarner une nouvelle voie »

1 Commentaire

  1. tupai
    22 août 2016 à 9h34 — Répondre

    la souveraineté mais pas tout de suite !? il est en retard Tauhiti. Une nouvelle voie ? c’est au moins la 50 ième nouvelle voie, ça suffit, mieux vaut rester sur l’original avec Oscar qui est déjà bien avancé. Tauhiti est ambitieux, c’est une qualité, mais quand il tire une balle contre son propre camp, c’est débile

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Trouver des alliés : Tauhiti Nena « a le temps »