AFPINTERNATIONAL

Turquie: 2 morts, 16 blessés par l'explosion d'une voiture

Istanbul (AFP) – Au moins deux personnes ont été tuées et 16 blessées jeudi par une probable attaque à la voiture piégée dans le sud de la Turquie, pays frappé par une vague d’attentats depuis le début de l’année.

La déflagration s’est produite sur le parking du gouvernorat d’Adana à proximité de l’entrée protocolaire, a indiqué le gouverneur local, Mahmut Demirtas, qui a évoqué l' »explosion d’une voiture déclenchée à 08h05″.

« Nous pensons que l’événement a été perpétré par une femme », a-t-il ajouté, cité par l’agence de presse progouvernementale Aadolu.

Cette explosion survient alors que la Turquie a été secouée cette année par une vague d’attentats, liés à la rébellion kurde ou à des jihadistes, qui ont fait des dizaines de tués.

Le ministre turc des Affaires européennes Omer Celik, également député d’Adana, a évoqué sur Twitter une « maudite attaque terroriste ».

« Au nom de l’humanité, nous lutterons contre le terrorisme jusqu’à la fin », a-t-il ajouté.

Adana, ville de plus d’un million d’habitants, est située à une centaine de km de la frontière syrienne, et accueille la base aérienne d’Incirlik, utilisée par des avions de la coalition internationale qui bombarde le groupe Etat islamique (EI).

– Entendue ‘dans un rayon de 10 km’ –

Les autorités turques ont imposé une interdiction de diffusion des images relatives à cet attaque, comme elles le font à chaque fois qu’un attentat se produit.

L’explosion a été entendue « dans un rayon de 10 km », a rapporté la chaîne d’information NTV, ajoutant que cinq blessés se trouvaient dans une « situation d’extrême urgence ».

Plusieurs véhicules garés à proximité de la voiture qui a explosé ont pris feu et plusieurs équipes de pompiers ont été dépêchées sur les lieux, selon NTV, qui montrait une colonne de fumée noire s’élevant du parking.

Adana n’est pas située dans la région à majorité kurde de la Turquie, ensanglantée par la reprise des combats entre les forces de sécurité turques et les séparatistes du Parti des Travailleurs du Kurdistan (PKK).

Plusieurs dizaines de personnes ont été tuées cette année dans des attentats revendiqués par le PKK ou attribués à l’EI, notamment à Istanbul et Ankara.

Le ministre turc de l’Intérieur Süleyman Soylu a indiqué mercredi que 258 attentats avaient été déjoués depuis le début de l’année: 214 liés au PKK, 34 à l’EI et 10 à l' »extrême gauche ».

En août, un jeune kamikaze lié à l’EI s’était fait exploser lors d’un mariage kurde à Gaziantep, à 200 km à l’est d’Adana, provoquant un carnage : 57 morts, dont 34 enfants.

Les Etats-Unis, qui ont un consulat à Adana, ont mis en garde à plusieurs reprises ces dernières semaines leurs ressortissants contre un risque d’attaque « terroriste » en Turquie.

Explosion le 5 novembre 2016 à Diyarbakir  dans le sud-est de la Turquie. © AFP

© AFP/Archives ILYAS AKENGIN
Explosion le 5 novembre 2016 à Diyarbakir dans le sud-est de la Turquie

e176b085671b67b87c5284c64522b23e20bb9d6a
Article précedent

Golf: les enfants pauvres goûtent au "sport de riches" en Côte d'Ivoire

27356cbec463af80be3d0c8d4fe0ebc6cc596e8b
Article suivant

Primaire de la droite: ultime débat télévisé Fillon/Juppé

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Turquie: 2 morts, 16 blessés par l'explosion d'une voiture