INTERNATIONAL

Tusk met en garde contre un long divorce en cas de Brexit

Berlin (AFP) – Le président du Conseil européen Donald Tusk a chiffré dimanche à environ sept années le temps nécessaire pour concrètement mettre en oeuvre une sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne si les Britanniques votaient en faveur du Brexit.

La dissolution seule des différents contrats liant le Royaume-Uni à l’Europe serait « triste, mais simple en comparaison », a-t-il expliqué, dans un entretien au journal populaire Bild. Cela prendrait tout de même deux ans, selon son estimation.

Mais ensuite « chacun des 27 Etats membres restants ainsi que le Parlement européen devront approuver le résultat final (des nouvelles relations entre le Royaume-Uni et l’UE). Cela prendra au moins cinq ans et je le crains, sans garantie de succès à chaque fois », a compté Donald Tusk.

Les habitants du Royaume-Uni sont appelés lors d’un référendum le 23 juin à se prononcer sur son maintien ou non dans l’Union européenne.

Le président du Conseil européen Donald Tusk craint un processus long et fastidieux, en cas de Brexit. © AFP

© AFP/Archives JOHN THYS
Le président du Conseil européen Donald Tusk craint un processus long et fastidieux, en cas de Brexit

Article précedent

Fusillade dans un night-club gay de Floride: une vingtaine de morts

Article suivant

Le tireur d'Orlando identifié comme Omar Mateen, Américain d'origine afghane

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Tusk met en garde contre un long divorce en cas de Brexit