INTERNATIONAL

Un canot se décroche d'un paquebot géant à Marseille: un mort

Marseille (AFP) – Un canot de sauvetage du plus gros paquebot du monde, l’Harmony of the Seas, s’est décroché mardi dans le port de Marseille pendant un exercice de sécurité avec plusieurs membres d’équipage à son bord, faisant un mort et quatre blessés.

« Il y a un mort et quatre blessés graves polytraumatisés, deux en urgence absolue et deux en urgence relative », a précisé à l’AFP un porte-parole des marins-pompiers de Marseille, qui sont intervenus rapidement sur les lieux. 

La chute du canot s’est produite « pendant un exercice de sécurité », a expliqué Julien Ruas, adjoint au maire LR de Marseille en charge des marins-pompiers, soulignant que les circonstances exactes de la chute du canot n’étaient pas encore connues.  

L’embarcation a fait « une chute de 10 mètres » avec cinq personnes à son bord, « toutes des membres de l’équipage », a encore ajouté M. Ruas. La personne décédée est un Philippin de 42 ans. Les nationalités et âges des blessés n’ont pas pu être précisés dans l’immédiat.

Les deux blessés les plus graves ont été évacués vers l’Hôpital Nord, toujours selon M. Ruas. 

Le bateau de croisière battant pavillon des Bahamas et appartenant à l’armateur américain Royal Caribbean, en escale à Marseille, se trouvait à quai dans le bassin Léon Gourret au moment de l’accident. Le canot, accroché au niveau du cinquième pont, a chuté « côté mer », dans l’eau, et non sur le quai, a-t-il détaillé.

– Haut comme un immeuble de 20 étages –

Le Harmony, qui peut accueillir environ 6.400 passagers et 2.400 membres d’équipage, était arrivé à Marseille tôt mardi matin en provenance de Palma de Majorque, selon le site spécialisé marinetraffic.com.

Ce mastodonte flottant mesure 362 mètres de long, 66 m de large et 72 m de haut, soit l’équivalent d’un immeuble de 20 étages.

Pour sa croisière inaugurale, il avait quitté le 29 mai Southampton, dans le sud de l’Angleterre, à destination du port espagnol de Barcelone. Il avait fait sa première escale à Marseille en juin.

L’Harmony of the Seas avait été officiellement remis à la mi-mai à son propriétaire, l’armateur américain Royal Caribbean International (RCI), une filiale du groupe RCCL qui exploite déjà 24 navires dans le monde. 

En mai, des dizaines de milliers de personnes avaient assisté au départ du navire à Saint-Nazaire (Loire-Atlantique), où il avait été construit dans les chantiers navals locaux de STX France. Dans la foulée, STX France avait signé avec Royal Caribbean une lettre d’intention de commande de trois nouveaux paquebots, une commande d’environ 2,5 milliards d’euros.

Marseille, absente il y a encore 15 ans des circuits des croisiéristes, s’est depuis hissée parmi les dix premiers ports de croisière au monde, avec 1,45 million de croisiéristes accueillis en 2015, en hausse de 10,7%.

En Méditerranée, la ville reste toutefois encore loin de Barcelone (2,5 millions de passagers) et Rome (2,27 millions) et des ports des Baléares (1,99 million). Mais elle a doublé son trafic en cinq ans, une croissance inégalée, selon les chiffres de l’organisation professionnelle des ports de croisière de Méditerranée, Medcruise.

L'Harmony of the Seas à quai dans le bassin Léon Gourret du port de Marseille, le 13 septembre 2016, peu après la chute d'un canot de sauvetage pendant un exercice. © AFP

© AFP BORIS HORVAT
L’Harmony of the Seas à quai dans le bassin Léon Gourret du port de Marseille, le 13 septembre 2016, peu après la chute d’un canot de sauvetage pendant un exercice

Article précedent

Après Pistorius, les jeux Paralympiques à la recherche de la nouvelle star

Article suivant

Cahuzac affirme n'avoir "pas menti" au président Hollande

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Un canot se décroche d'un paquebot géant à Marseille: un mort