ACTUS LOCALESSANTÉSOCIALSOCIÉTÉ

Un « début de solution » pour les jeunes diplômés aides-soignants


Jacques Raynal a reçu les représentants de la dernière promotion d’aides-soignants de l’Institut Mathilde Frebault, accompagnés du syndicat O oe to oe rima. Le ministre a assuré que si ces jeunes diplômés n’avaient pas accès à des « postes réservés » dans le secteur, des emplois étaient bien disponibles au CHPF, dans les structures de santé des îles ou le privé. Une analyse « dossier par dossier » doit être réalisée d’ici le 19 août.

Il y a quelques jours, des jeunes diplômés de l’Institut Malthilde Frebault avaient exprimé leur sentiment « d’abandon » auprès du syndicat O oe to oe rima et dans les médias. Dans leur promotion d’une vingtaine de jeunes, qui ont terminé leur cursus à l’IFPS le 20 juillet, seuls quelques-uns avaient trouvé un emploi pour des remplacements de très courte durée. Les autres jeunes aides-soignants avaient reçu des réponses négatives des structures de santé publique et restaient sans nouvelle de l’administration du Pays, qui leur avait, d’après eux, promis un accompagnement vers l’emploi.

Des possibilités d’embauche à l’hôpital et dans les îles

Une situation discutée, ce matin, avec le ministre de la Santé Jacques Raynal, en présence du syndicat et de représentants de la direction de la Santé. Des responsables qui ont rappelé que, contrairement à des promotions précédentes, et devant le manque de postes disponibles, cette session de formation n’avait pas profité de bourseq de formation, synonyme de places réservées après leur obtention de diplôme. « Cela avait été précisé avant le début de cette formation, que l’on devait à tout prix faire parce qu’elle faisait partie d’un protocole de fin de conflit du CHPF » précise Jacques Raynal. Les jeunes diplômés, eux, avaient regretté que ces termes différents des autres années n’aient été éclaircis qu’après le passage du concours d’entrée : c’était pour ne pas perdre le bénéfice de leur admissibilité que beaucoup avaient confirmé leur inscription malgré l’absence de garantie d’emploi.

Mais pas de garantie ne veut pas dire pas de poste : des départs et des ouvertures de postes, le CHPF ou les structures de santé des îles en connaissent tous les ans, précise le ministre. Et c’est justement pour pouvoir identifier les opportunité de ces étudiants et de leur promotion qu’une réunion a été convoquée avec la direction de l’hôpital et de la santé. Elle doit avoir lieu aux alentours du 19 août, et permettra de faire une analyse, « dossier par dossier », des possibilités d’embauches :

Un « début de solution » reconnait le ministre de la Santé qui s’est engagé en outre à envoyer une lettre aux cliniques et structures de santé privées pour les encourager à embaucher en priorité ces jeunes diplômés en cas de besoins d’aides-soignants. Du côté de la promotion, on salue cette démarche, et certains se disent rassurés par cette rencontre, mais on « attend de voir », tout de même, sur quoi elle va aboutir.

Plus de social à Mathilde Frebault

Faute de postes dans le public, l’institut Mathilde Frebault, lui, ne connaitra pas de nouvelles promotions d’aides-soignants avant « un ou deux ans ». L’IFPS subit quoiqu’il arrive de profonds changements, avec la rénovation de ses locaux mais surtout du changement dans l’offre de formation. Dès l’année prochaine, elle devrait intégrer des métiers du social, notamment dans la prise en charge des SDF ou du handicap. Le ministère de Virginie Bruant travaille en ce moment à la mise sur pied de ces formations. Quant aux cursus d’infirmier, pour l’instant suspendus, ils reprendront « évidemment, puisque nous en aurons toujours besoin ». Mais sous une autre forme, « plus normée » et avec des partenariats externes, avec la Croix-Rouge notamment. Le calendrier reste à préciser.

 

Article précedent

La version papier des « Nouvelles calédoniennes » va disparaitre à la fin de l’année

Article suivant

Tendance Habitat 04/08/22

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

Un « début de solution » pour les jeunes diplômés aides-soignants