ACTUS LOCALESECONOMIE

Un hôtel de 17 étages en projet à Papeete

Depuis mercredi, la modélisation 3D d’un immense immeuble en verre sur l’avenue du Prince Hinoï à Papeete fait réagir sur les réseaux sociaux. Il s’agit du projet de l’hôtel « Bounty » de 17 étages, porté par le promoteur Marcel Taib de Fenua Building Engineering. Si aucun permis de construire n’a encore été déposé, il s’agit d’un des premiers projets d’immeuble de grande hauteur, dont la construction doit être autorisée par un texte toujours dans les tuyaux à l’assemblée.

Depuis mercredi, la photo de la modélisation d’un immeuble de très grande envergure en plein Papeete postée sur le groupe Facebook « Allo qui sait quoi ? » fait beaucoup réagir. Une photo tirée du site d’un cabinet d’architecte de la place présentant le futur hôtel « Bounty » sur 15 étages à l’angle du carrefour de l’avenue du Prince Hinoï et de la rue des Remparts.

Le promoteur de ce projet n’est autre que Marcel Taib de Fenua Building Engineering, déjà à l’origine de la Villa Stencer à l’Uranie. Contacté jeudi par Radio 1, le promoteur explique que ce « Bounty Hôtel » est en fait un projet immobilier de 17 étages, sur 60 mètres de hauteur et 800m² de terrain. L’immeuble tel que modélisé par le cabinet d’architecte est donc lui-même moins élevé que le projet réel de Marcel Taib !

En effet, c’est bien tout ce qui fait la singularité de ce futur hôtel. Il pourrait être l’un des premiers « immeubles de grande hauteur », dont l’autorisation de la construction est envisagée par un texte actuellement dans les tuyaux à l’assemblée.

Pour l’heure, Marcel Taib précise d’ailleurs qu’aucun permis de construire n’a été déposé dans l’attente du vote de la nouvelle réglementation.

Dans le détail, le projet du « Bounty Hôtel » comprend quatre parkings, une salle de fitness avec piscine, deux étages de bureaux, un hôtel de 120 à 130 chambres et un restaurant panoramique.

Le promoteur souhaite un immeuble « ultra moderne » pour la « middle class » de touristes apportée par les nouvelles compagnies aériennes, French Bee et United Airlines. Un immeuble de cette hauteur est une première en Polynésie. Mais le promoteur est certain qu’il est adapté et nécessaire au fenua.

L’hôtel sera géré par un groupe hôtelier. « On ira au plus offrant », explique Marcel Taib. « De toutes façons, c’est une obligation d’avoir le support d’un groupe hôtelier pour obtenir la défiscalisation ».

Une défiscalisation sur laquelle compte le promoteur qui estime son projet à 4 milliards de Fcfp. La durée des travaux, quant à elle, est estimée à 22 mois. Le temps d’effectuer toutes les démarches administratives, l’immeuble ne verra donc pas le jour avant 2022.

Article précedent

Moody’s relève la note de la Polynésie à A3

Article suivant

Le cambrioleur de Rony Tumahai arrêté et condamné

1 Commentaire

  1. bibi
    21 décembre 2018 à 6h37 — Répondre

    1ere Question pour les Pompier :..mais ou on a mis la grande echelle ?
    2eme 120 chambre et 2 ou 3 Bus en 2nde file, c est prevu comme ca ?

Laisser un commentaire

PARTAGER

Un hôtel de 17 étages en projet à Papeete