ACTUS LOCALESENVIRONNEMENT

Un plan d’action contre le Banana bunchy top virus

Au mois d’avril, le Pays avait pris de premières mesures pour faire face au Banana Bunchy Top Virus (BBTV), virus qui attaque notamment les bananiers. Des mesures de contrôles de la circulation de plants infestés entre Tahiti et les îles maintenant renforcées par une interdiction de transports.

Il n’existe aucune variété résistante ni de traitement pour lutter contre ce virus. Le BBTV représente donc une menace grave pour toutes les zones de production de bananiers mais également pour d’autres plantes comme les opuhi. D’autres familles de plantes peuvent être attaquées par ce virus. Il s’agit principalement des végétaux appartenant à la famille des Aracées (Colocasia (ou taro), Alocasia (ou ape), anthurium, dieffenbachia, caladium, arum, monstera…), des Zingibéracées (gingembre, curcuma, alpinia (ou opuhi), etlingera (ou rose de porcelaine), et des Strelitziacées (strelitzia, ou oiseau de paradis), ravenala (ou arbre du voyageur). Afin de limiter la propagation de la maladie vers les îles un plan d’actions a été mis en place avec des mesures de contrôle renforcées au départ de Tahiti, le transport des plantes et parties de plants de la famille des Musacées (bananier, fe’i), Zingibéracées (opuhi, torche, gingembre), Strélitziacées (strélitzia, oiseau de paradis), Héliconiacées (héliconia), Commélinacées (ma’a pape, rhoéo), Cannacées (canna) et Aracées (anthurium, taro, ape, tarua) hôtes de cette maladie est prohibé en partance de Tahiti vers les autres îles indemnes à l’exception des plants in vitro, des plants issus de pépinières agréées et des fleurs coupées. Et enfin le renforcement de la législation interinsulaire.

La maladie du « Bunchy top » est surtout connue comme la maladie virale la plus grave sur les bananiers et les plantains. En Australie, dans le nord de la Nouvelle-Galles du Sud, entre 1922 et 1926, environ 90% de la surface plantée en bananiers avait disparu. Dans le district de Currumbin, dans le sud du Queensland, le nombre de plantations est tombé de 100 à 4 entre 1922 et 1925, et la production a chuté de plus de 95%.

Article précedent

« God bless you », le nouveau titre de Ugo

Article suivant

L'autorité polynésienne de la concurrence endeuillée

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Un plan d’action contre le Banana bunchy top virus