ACTUS LOCALESJUSTICE

Un polynésien suspecté de djihadisme placé sous contrôle administratif

Le tribunal administratif de Besançon a accordé lundi l’autorisation d’exploiter les données informatiques d’un jeune polynésien de 20 ans, déjà fiché « S » et suspecté de vouloir s’engager sur la voie du djihad. Les résultats de l’enquête décideront des suites judiciaires des investigations.

L’information a été révélée mardi par nos confrères de l’Est Républicain. Un jeune homme d’origine polynésienne, déjà fiché « S » et suspecté de se diriger sur la voie du djihad fait l’objet d’un contrôle administratif. Il s’agissait pour les enquêteurs d’obtenir l’autorisation d’exploiter les saisies informatiques réalisées samedi lors d’une perquisition au domicile de cet habitant de Besançon « dans le cadre de l’état d’urgence suite à des renseignements » précisent nos confrères. Ce qui a été accordé par la juridiction aux enquêteurs qui pourront accéder au contenu de l’ordinateur et toutes les boîtes numériques du jeune homme. L’Est Républicain rappelle que dans cette affaire « l’on en est qu’au stade des suppositions et des vérifications ». Le jeune homme est ressorti libre du tribunal et ce sont les résultats de l’enquête qui décideront, où non, des suites judiciaires des investigations.

 

Article précedent

Fritch fait condamner Bourne au franc symbolique

Article suivant

Peine maximale pour le violeur de Bora Bora

1 Commentaire

  1. simone grand
    31 août 2016 à 9h20 — Répondre

    Qu’on les laisse partir en Syrie où ils se feront tuer en combattant plutôt que de les retenir en France où ils tueront des gens désarmés et même des bébés.

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Un polynésien suspecté de djihadisme placé sous contrôle administratif