ACTUS LOCALESPACIFIQUE

Une base scientifique pour l’atoll de Clipperton ?

Edouard Fritch a reçu Philippe Folliot, député du Tarn, en présence de Jean-Paul Tuaiva, député de la Polynésie française et Teva Rohfritch, ministre de l’économie bleue. Le député français est en mission pour définir l’avenir de l’atoll de Clipperton, qui pourrait devenir une base scientifique. La Polynésie aurait un rôle à jouer dans la création et l’approvisionnement de cette base.

L’atoll de Clipperton, situé dans le Pacifique Nord, est l’unique territoire français dans cette zone. L’atoll est entouré d’une zone économique exclusive de 436 000 km² riche en ressources marines. Clipperton est administré par le haut-commissaire de la République depuis Papeete. Pour l’heure, la réflexion a porté « sur la création d’une base scientifique française permanente à vocation internationale ». La Polynésie pourrait avoir un rôle à jouer « au plan des entreprises locales susceptibles de construire la base et de l’approvisionner régulièrement ». Les Marquises pourraient ainsi tenir le rôle de base arrière, puisque l’archipel se situe à sept jours de navigation de Clipperton. Edouard Fritch a affirmé « que la Polynésie française était évidemment ouverte à étudier de quelle manière elle pouvait contribuer à ce projet » puisque « les entreprises polynésiennes étant compétentes et familières à travailler en milieu isolé ». Les discussions reprendront après le séjour des missionnaires à Nuku Hiva et Hiva Oa.

Article précedent

L'immersion en Polynésie pour maîtriser le français

Article suivant

Tatauroscope du mardi 12 janvier 2016

2 Commentaires

  1. deodata Tohivea
    12 janvier 2016 à 8h37 — Répondre

    Clipperton est placée sous gestion directe de Paris depuis dix ans. La Polynésie n’a aucun droit de regard sur cette colonie privée de la République.

  2. Duchauchoy Alain
    15 janvier 2016 à 1h30 — Répondre

    Clipperton est sous l’autorité du Ministre des Outre-mer qui délègue ses pouvoirs au Haut Commissaire de la République en Polynésie.
    C’est ce dernier qui délivre ou refuse les demandes de séjours sur l’atoll en fonction du motif invoqué. J’ai fait trois séjours sur Clipperton dans le cadre d’expéditions soit Scientifiques et Radioamateurs soit purement Scientifique.
    Le statut juridique de l’atoll est: Domaine public de la République française.

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Une base scientifique pour l’atoll de Clipperton ?