ACTUS LOCALESPEOPLE

Vaimiti et Michel se diront « oui » le 3 mars à Paea

Trois mois, jours pour jours, après une retentissante demande en mariage, le surfeur Michel Bourez et sa compagne Vaimiti Laurens doivent se marier le 3 mars prochain à la mairie, puis à l’église de Paea. La noce sera ensuite célébrée à Moorea.

Le 3 janvier dernier, le surfeur professionnel tahitien Michel Bourez avait fait sa demande en mariage à celle qui partage sa vie depuis neuf ans. Vaimiti Laurens avait répondu « oui » pour le plus grand bonheur du Spartan, qui avait annoncé la nouvelle sur les réseaux sociaux.

Les amoureux ne vont pas attendre très longtemps pour convoler en justes noces. Le mariage sera célébré le 3 mars prochain à la mairie de Paea. La cérémonie sera suivie d’une bénédiction nuptiale en l’église Saint François-Xavier de Paea. Michel et Vaimiti ont ensuite convié leurs invités à fêter leur union au Sofitel de Moorea.

Article précedent

#COQGATE - Edito 24/01/2018

Article suivant

Le Centre de mémoire « avant la fin du quinquennat »

5 Commentaires

  1. Gilles
    25 janvier 2018 à 8h46 — Répondre

    Euh, franchement, on s’en fout un peu…
    Pour info, ma soeur, elle se marie le 21 avril avec mon meilleur pote… Si ça intéresse vos lecteurs…

    • Andy
      25 janvier 2018 à 10h25 — Répondre

      Hahaha, c’est bien vrai, on en a rien à battre !!
      Franchement, Radio 1 devrait diffuser des articles plus intéressants, contrairement à Tahiti News.

      • 25 janvier 2018 à 11h21 — Répondre

        Bonjour, cet article est le plus consulté de notre site pour la journée d’hier.

  2. JAMES
    6 février 2018 à 3h56 — Répondre

    Bonjour,
    Qui dit « clic » ne dit pas forcément intérêt du « cliqueur » pour ce qu’il y trouve… Tout internaute, et à fortiori un journaliste, sait très bien que l’on peut cliquer spontanément sur un site et se rendre compte que l’information principale n’apporte rien. Le clic peut tout à la fois avoir été initié par la position du lien dans la page, la présence d’une photo, la présence d’un décolleté sur la photo, un titre aguicheur, etc. Bref, une simple curiosité passagère.
    Toujours est-il qu’on y trouve rarement de commentaires du style : « Ah merci de l’info ! je vais envoyer un courrier aux mariés pour les féliciter. »
    Ah les journalistes…

    • 6 février 2018 à 9h15 — Répondre

      Bonjour, la discussion tourne un peu en rond. Cet article suscite l’intérêt, mais pas le votre. Quant aux type de commentaire que vous citez, il y en a justement une trentaine sur ce modèle sur notre page Facebook en dessous de cet article.

Laisser un commentaire

PARTAGER

Vaimiti et Michel se diront « oui » le 3 mars à Paea