INTERNATIONAL

Valls à la droite: "une campagne présidentielle ne mérite pas qu'on divise le pays"

Paris (AFP) – « Une campagne présidentielle ne mérite pas qu’on divise le pays », a répliqué vendredi soir le Premier ministre Manuel Valls après les critiques d’une partie de la droite contre l’exécutif après l’attentat de Nice.

« La responsabilité des hommes et des femmes d’Etat dans ces moments-là, ceux qui notamment aspirent aux plus hautes fonctions de l’Etat, c’est de faire en sorte que l’unité, le rassemblement prévalent », a dit M. Valls sur France 2 en critiquant « ceux qui vont rechercher des boucs émissaires ».

Le Premier ministre, Manuel Valls, le 15 juillet 2016 à l'Elysée. © AFP

© AFP Thomas SAMSON
Le Premier ministre, Manuel Valls, le 15 juillet 2016 à l’Elysée

Article précedent

Nice: Auteur inconnu du renseignement, action évoquant les "appels aux meurtres" des islamistes

Article suivant

Attentat de Nice: ce que l'on sait vendredi à 21H00

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Valls à la droite: "une campagne présidentielle ne mérite pas qu'on divise le pays"