ACTUS LOCALESECONOMIE

Vaste campagne de contrôles fiscaux pour 2017

© Manava Tepa

Claude Panero, directrice des impôts et des contributions publiques © Manava Tepa

Pour enrayer la fraude fiscale en Polynésie, la Direction des impôts et des contributions publiques (DICP) a annoncé jeudi un plan de prévention et de contrôles fiscaux pour 2017. Les contribuables sont prévenus !

Malgré l’absence d’imposition sur le revenu et contrairement à une idée reçue, les types de fraudes fiscales recensées par la Direction des impôts et des contributions publiques (DICP) sont assez similaire en Polynésie et en métropole. Non-paiement de la TVA, dissimulations de bénéfices ou dissimulations de recettes sont les principales fraudes décelées… Le fenua a tout de même quelques particularités. La DICP est particulièrement à l’affût des personnes en activités dissimulées ou des contribuables qui ne s’acquittent pas de l’impôt foncier, comme l’explique la directrice des impôts et des contributions publiques, Claude Panero.

Le nombre de fraudeurs en Polynésie française est difficile à évaluer. Les résultats des contrôles fiscaux permettent d’indiquer que sur les 3 000 contrôles en cours chaque année et les 2 000 contrôles achevés, 48% des contribuables font l’objet d’une rectification de leur déclaration.

La DICP a annoncé mardi sept mesures pour lutter contre la fraude fiscale et les activités dissimulées. Parmi elles, la mise en place d’une campagne d’affichage à partir du 31 octobre prochain, avant d’entamer une campagne de contrôle à partir de janvier 2017.

Article précedent

RMA et UPLD votent en famille

Article suivant

Sept personnes portées disparues en mer entre Marokau et Hikueru

5 Commentaires

  1. Tiare
    27 octobre 2016 à 17h14 — Répondre

    Qu’en est-il des Marquises exemptes de taxes foncières depuis toujours?…

    • Noble Eric
      3 novembre 2016 à 1h44 — Répondre

      Faux ! Renseignements toi avant de dire des conneries

  2. Iritahua
    28 octobre 2016 à 7h28 — Répondre

    Quel plaisir d’entendre les même refrains à chaque changement de chef service. Dans ces services, il n’y a que des chef chef chef et personne ne bouge le trou de c… pour les contrôles. Beaucoup ne paie pas du tout d’impôt foncier, ils sont présent pour tendre les mains et les caisses de bière ça y va.

    • 28 octobre 2016 à 8h37 — Répondre

      Bonjour, il n’y a pas eu de changement de chef de service. Claude Panero est en poste à la DICP depuis un bon moment.

  3. Un Vino Veritas!
    25 novembre 2016 à 14h31 — Répondre

    Le problème c’est que lorsque à la DICP ils croisent les fichiers les dossiers des copains ne sortent pas! Et après ils disent qu’il y avait un « ic » Comment peut-on avoir confiance dans cette administration ? En plus ils se ferment les oreilles et ils refusent de te recevoir!

Laisser un commentaire

PARTAGER

Vaste campagne de contrôles fiscaux pour 2017