ACTUS LOCALESECONOMIE

Vente d’alcool : la FGC demande le retour à la normale « au plus vite »

Alors que le gouvernement présentait son dernier arrêté comme le fruit d’une concertation avec les commerçants, la Fédération générale du commerce réclame le retour à la normale « au plus vite », à la fois sur les horaires et sur la vente de boissons réfrigérées.

La Fédération générale du commerce a le sentiment de s’être fait blouser. C’est ce qui ressort d’un communiqué diffusé ce vendredi soir, deux jours après la énième modification des règles de vente d’alcool en Polynésie.

« Suite à la décision prise par le Conseil des ministres réuni le mercredi 27 mai 2020 concernant la vente de boissons alcoolisées sur l’ensemble de la Polynésie française, écrit la FGC,  qui prévoit qu’à compter du 2 juin la vente à emporter de boissons alcoolisées non réfrigérées sera autorisée dans tous les commerces du lundi au samedi de 8h à 18h, et sera interdite les dimanche et jours fériés, la FGC souhaite préciser que le texte adopté ne répond pas du tout aux attentes des commerçants. »

Rappelant que la crise du covid-19 a « fragilisé bon nombre d’entreprises du commerce, y compris alimentaire », la FGC demande à revenir d’urgence aux horaires habituels de vente d’alcool, à savoir du lundi au samedi de 7h à 20h et dimanche et fériés de 7h à 12h.

Car la nouvelle réglementation ne reflète pas le « deal » que la FGC – et encore, pas tous ses adhérents – pensait avoir passé avec le Pays : « Nous souhaitons aussi préciser que c’est en contrepartie d’un retour à la plage horaire antérieure aux restrictions de vente d’alcool que certains membres de la FGC ont proposé de ne pas vendre de boissons alcoolisées réfrigérées. »

« Il n’en demeure pas moins, conclut le communiqué, que la FGC souhaite que cette mesure soit limitée dans le temps, tout comme la restriction actuelle de jours et d’horaires qui frappe les ventes d’alcool ».  Vient ensuite l’argument sur « les conséquences économiques pour les commerçants »,  « très préoccupantes et allant entraîner à court terme des suppressions d’emploi » « Par conséquent, conclut le communiqué, nous sollicitons que le gouvernement revoie les mesures restrictives au plus vite pour rétablir les ventes d’alcool dans le contexte normal d’avant la crise du Covid-19″.

Article précedent

Un logiciel pour identifier les "clusters de contamination" en cas de nouvelle circulation du Covid-19

Article suivant

La DSP en manque de chien renifleur

1 Commentaire

  1. L'observateur
    30 mai 2020 à 11h32 — Répondre

    Concernant l’alcool, les tavana et le gouvernement jouent vraiment « petits bras ». On fera pareil pour les élections !

Laisser un commentaire

PARTAGER

Vente d’alcool : la FGC demande le retour à la normale « au plus vite »