INTERNATIONAL

Vents violents: 33.000 foyers privés d'électricité en Normandie

Rennes (AFP) – Environ 33.000 foyers étaient privés d’électricité dimanche matin en Normandie et 19.000 autres en Bretagne après les vents violents qui ont balayé les deux régions, avec des rafales atteignant jusqu’à 160 km/h, a-t-on appris auprès d’Enedis (ex-ERDF).

Les différentes préfectures, contactées par l’AFP, faisaient principalement état de chutes d’arbres et de toitures arrachées. Pour l’heure elles ne signalaient ni victime ni d’accident sérieux.

Sur son compte Twitter, Enedis, qui gère le réseau de distribution d’électricité, annonce que « suite aux vents violents, 25.000 clients (sont) privés d’électricité à 8 heures sur la Normandie ».

Ces coupures touchent principalement le département de la Manche. Selon la préfecture, 15.000 à 18.000 foyers en sont victimes.

Côté breton, selon la direction régionale d’Enedis, 2.100 foyers sont privés de courant en Ille-et-Vilaine, 9.100 dans le Morbihan, 2.300 dans les Côtes d’Armor et 5.200 dans le Finistère, soit un total de 18.700.

Contactée par l’AFP, Enedis Bretagne affirme que 300 professionnels sont sur le terrain pour rétablir le courant.

Après avoir placé la Bretagne en vigilance orange au cours de la nuit de samedi à dimanche, Météo-France a levé son alerte dimanche matin. Elle a également été levée pour la Mayenne et l’Orne.

Dix départements du quart nord-ouest et trois du centre-est de la France restaient dimanche matin placés en alerte orange pour vents violents.

En plus du Calvados, de l’Eure, de la Manche, du Nord, du Pas-de-Calais, de la Seine-Maritime et de la Somme placés dès samedi matin en alerte orange, Météo-France a élargi dimanche matin ce niveau de vigilance à trois autres départements : la Loire, la Haute-Loire et le Rhône. La fin de l’alerte est prévue au plus tôt lundi à 21h00.

Selon Météo-France, il s’agit d' »une tempête commune en mer, de l’Atlantique à la Manche, et (d’un) fort coup de vent sur le nord-ouest de la France ». Il s’agit, précise-t-elle, d’un « événement se produisant trois à quatre fois par an ».

« Une nette accalmie a gagné la Bretagne en cette fin de nuit. Elle s’esquisse sur la Mayenne et l’Orne où elle va se confirmer dans les prochaines heures. Sur le reste de la Normandie, il y aura encore de fortes rafales de vent de sud-ouest atteignant 120 à 140 km/h près des côtes, 90 à 100 km/h dans les terres. Sur le littoral, les rafales atteignent 110 à 130 km/h, et pourront même approcher 140 km/h sur les caps en cours de matinée de dimanche », disent les prévisionnistes. 

« Au fil de cette journée de dimanche, le vent de sud va se renforcer de l’est de la Haute Loire au bassin lyonnais, les rafales pourront dépasser les 80 km/h. En soirée et nuit, le vent y deviendra violent : des plateaux de Haute Loire à l’agglomération de Saint-Etienne et à la vallée du Gier et jusqu’au sud de l’agglomération lyonnaise, des rafales dépasseront les 100 km/h, plus ponctuellement 110 à 115 km/h. Cet épisode de vent violent se poursuivra en journée de lundi », toujours selon Météo-France. 

Une personne regarde les bateaux secoués par la houle lors d'une tempête à Auderville, le 8 février 2016 dans la Manche. © AFP

© AFP/Archives CHARLY TRIBALLEAU
Une personne regarde les bateaux secoués par la houle lors d’une tempête à Auderville, le 8 février 2016 dans la Manche

fba96e6657998b5acd3e7bba940eb1c9152a0dad-1
Article précedent

Corée du Sud: la présidente soupçonnée de collusion

63604c01ab2486daf856e399e6b31818f8c62ad4
Article suivant

Paris SG: de la casse et des promesses avant les échéances hivernales

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Vents violents: 33.000 foyers privés d'électricité en Normandie