ACTUS LOCALESSOCIAL

Vers la suppression des droits à congés administratifs ?

Vadim Toumaniantz, secrétaire général du syndicat de la fonction publique. © Radio1

Le Pays veut prolonger la suspension des droits à congés administratifs en métropole et en Nouvelle-Calédonie pour les fonctionnaires territoriaux jusqu’au 31 janvier 2019. À cette date, la suspension pourrait devenir une suppression. La mesure est envisagée et le syndicat de la fonction publique s’y prépare.

Depuis le 1er janvier 2012, les billets d’avion des fonctionnaires qui veulent partir en vacances hors du territoire ne peuvent plus être pris en charge par le Pays. La mesure a été prise dans un contexte de crise, pour réduire les dépenses. « Aujourd’hui, on nous informe que la crise n’existe plus, que la croissance est retrouvée », et pourtant, la suspension du droit va être prolongée jusqu’au 31 janvier 2019, dénonce le secrétaire général du syndicat de la fonction publique. « C’est foncièrement injuste, on parle de la suspension d’un avantage acquis », poursuit Vadim Toumaniantz, qui dénonce en outre un traitement inéquitable.

Appelé à se prononcer sur la prolongation du gel, le Conseil supérieur de la fonction publique a émis un avis défavorable sur le projet de texte du Pays, le 22 septembre dernier. Cet avis n’a rien changé à la volonté du gouvernement. Du côté du ministère du Travail, en charge de la fonction publique, on explique qu’il s’agit de ramener tout le monde à la même échéance, les fonctionnaires et les ANFA (agents non fonctionnaires de l’administration). Jusqu’à présent, le droit était suspendu pour les fonctionnaires jusqu’au 31 décembre 2017, et pour les ANFA, jusqu’au 31 janvier 2019.

Un budget de 145 millions de Fcfp en 2010

Début 2019, il sera donc possible de discuter de la suppression du droit avec toutes les personnes concernées. Cet avantage est un vieux dispositif, qui remonte à une époque où on allait chercher des compétences en métropole, rappelle-t-on du côté du ministère. Même si on assure que la question de la suppression n’est pas d’actualité immédiate, on fait remarquer que la mesure n’est plus justifiée aujourd’hui. Il faut ajouter que bénéficier de ce droit à congés administratif en métropole et en Nouvelle-Calédonie n’est pas simple, il faut remplir de nombreux critères et Vadim Toumaniantz reconnaît que « la mesure n’est pas utilisée par beaucoup de personnels ». Et même s’il est opposé à la suppression de cet acquis, la question a déjà été abordée. Le syndicat de la fonction publique pourrait accepter la fin de la mesure, à condition d’obtenir autre chose en échange, explique Vadim Toumaniantz.

En 2010, les congés administratifs accordés aux fonctionnaires avaient coûté 145 millions de Fcfp.

Le projet de délibération du Pays visant à prolonger la suspension pour les fonctionnaires des droits à congés administratifs à destination de la métropole et de la Nouvelle-Calédonie a été examiné mardi 14 novembre en commission. Le texte sera bientôt soumis aux représentants de l’assemblée.

Article précedent

Fin de grève chez Poly-diésel et Engie Services

Article suivant

Football – Ligue 1 : Match de folie entre Tefana et Vénus

9 Commentaires

  1. Teina
    19 novembre 2017 à 1h51 — Répondre

    Puisque le Pays veut supprimer ces avantages datant du néocolonialisme (retour en vacances en France pour revoir papa et maman ) il faut donc qu’il supprime tous ces acquis datant du 19 ème siecle. Par exemple pour venir en 1900 à Tahiti, le trajet en paquebot durait 3 mois, il faut donc que le Pays annule l’octroi de 6 mois de congé supplémentaire aux expatriés. Pourquoi continuer aussi que ces expatriés métropolitains jouissent de 45 jours de congé annuel alors que le fonctionnaire maohi n’a droit qu’à 2,5 jours par mois. Enfin pourquoi le pays continue de recruter des expatriés avec des salaires mirobolants alors que de nombreux polynésiens diplômés sont sans emplois?

  2. Taaroa
    19 novembre 2017 à 6h38 — Répondre

    Messieurs les fonctionnaires, ce qui est injuste c’est que vous bénéficiez de privilèges remontant à l’ère coloniale ! Alors au lieu de vous répandre en jérémiades d’enfants pourris gâtés, préparez vous à recevoir la fessée du peuple insoumis des contribuables et des nouveaux pauvres.

  3. vetea
    19 novembre 2017 à 6h55 — Répondre

    Les voyages administratifs sont supprimés dans la fonction publique d’Etat depuis au moins 4 ans. il est naturel que ce privilège le soit aussi dans l’administration du territoire. Ce privilège coûte 145 millions aux contribuable de ce pays dont une large majorité n’a jamais pris l’avion. A quand une suppression à la CPS …nos cotisations doivent servir à la protection sociale et non à gaver ces privilégiés.

  4. MDR
    20 novembre 2017 à 1h20 — Répondre

    Vetea, le bon blagueur du jour: https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F1599 . En fait de suppression, il a été étendu à une circulation dans les deux sens. Quant à la « large majorité des contribuables qui n’a jamais pris l’avion », les données de l’ISPF illustrent là encore votre sens de l’humour. 78000 voyages par an pour 276000 habitants, non compris les voyages intraPF.

  5. Pito
    20 novembre 2017 à 6h51 — Répondre

    Oui il faut supprimer tous ces avantages. Il n’y a aucune raison pour donner des voyages gratuits. La plus grande majorité des gens se paye eux même leur déplacement, il n’y a aucune raison que pour les fonctionnaires cela ne soit pas la même chose, ils nous coûtent’ deja assez cher avec leur avantageux salaires.

  6. ROUGIER Geneviève
    20 novembre 2017 à 7h27 — Répondre

    Je ne comprends pas que des fonctionnaires n’ayant pas le centre de leurs intérêts matériels et moraux en métropole puissent bénéficier de congés administratifs . Les fonctionnaires d’Etat en bénéficient à l’issue de leur contrat de 2 ou 4 ans voire 3 pour les militaires mais ils regagnent définitivement la métropole

  7. TAAHOA 2
    20 novembre 2017 à 13h15 — Répondre

    Il faut supprimer les congés administratifs … ça suffit …

    Ce sont toujours les mêmes qui profitent de cet avantage pour rejoindre papa maman frères soeurs famille et amis …

    Les avantages des agents de la CPS et leurs familles doivent aussi être supprimer …

    Je suis agent administratif et celà depuis 2005 et je sais de quoi je parle.

  8. Tahiti Here
    20 novembre 2017 à 13h28 — Répondre

    Avec 145 millions, le Pays peut embaucher autant donc oui ça suffit et il faut supprimer ces avantages …

  9. Moana
    20 novembre 2017 à 16h17 — Répondre

    Faut tout supprimer !!! Fini le temps des cerises, !!!! Si on veut partir en voyage, on fait comme tout le monde, on économise !!!

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Vers la suppression des droits à congés administratifs ?