ACTUS LOCALESCULTURE

Vers un artisanat traditionnel professionnalisé

Six stagiaires de la première formation à l’artisanat traditionnel ont reçu mardi matin leurs attestations des mains du ministre de la culture, Heremoana Maamaatuaiahutapu. Cette formation pilote a pour but d’offrir une professionnalisation aux artisans traditionnels pour maintenir et développer ce secteur d’activité.

La première formation à l’artisanat traditionnel s’est déroulée du 7 août au 20 septembre. Six stagiaires et cinq artisans venant d’association ont participé à ce projet pilote dont le but est de mener l’artisanat traditionnel vers l’entreprenariat et un développement durable. Durant ces sept semaines, les stagiaires ont été formés à l’animation, aux techniques de vente mais aussi à l’entreprenariat avec l’intervention de la CCISM ou encore de la Sofidep, de l’Adie et de la DGEN. Les stagiaires ont été choisis en fonction de leur projet d’activité artisanale. Le ministère en charge de l’artisanat estime qu’il est nécessaire de professionnaliser le secteur pour préserver la qualité du savoir faire. En effet, 2 461 artisans ont été recensés et la majorité exerce dans le milieu familial ou associatif. Au terme de la formation, les artisans ont reçu une attestation des mains du ministre de la culture, Heremoana Maamaatuaiahutapu. L’occasion également de révéler deux œuvres réalisées durant les semaines de stage. La première sera vendue aux enchères en faveur du centre Heimanava. Le prix de départ est de 55 000 Fcfp. La deuxième œuvre doit financer un projet de création commun qui sera réalisé lors du séjour sur l’île de Rapa l’année prochaine. Les deux créations sont à retrouver sur le Paepae a Hiro de la Maison de la culture.

Article précedent

Découvrir les « pionniers oubliés » de la musique tahitienne

Article suivant

Moins de grippes mais plus de diarrhées

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Vers un artisanat traditionnel professionnalisé