ACTUS LOCALESECONOMIE

Vini contraint de revoir sa politique de points et de réengagement

© Radio 1

En plus de la fin de la surfacturation vers Vodafone, l’autorité polynésienne de la concurrence a annoncé jeudi que Vini s’était engagé à revoir toute sa politique de points et de réengagement « susceptible de constituer un abus de position dominante », selon l’autorité.

L’autorité polynésienne de la concurrence a publié jeudi sa décision concernant les engagements de Vini pour mettre fin à ses pratiques anticoncurrentielles. En plus de la fin de la surfacturation de ses appels vers Vodafone, Vini va devoir revoir son système de points « Vini Ura » et de réengagement. Pour l’autorité, ce programme de fidélisation était « susceptible de constituer un abus de position dominante », puisqu’il poussait le consommateur à se réengager sur une période de 12 à 24 mois à chaque fois qu’il souhaitait bénéficier de ses points Vini Ura. Ce n’était donc pas un programme de « fidélité » mais de « fidélisation » bloquant les clients chez Vini, selon le président de l’autorité de la concurrence, Jacques Mérot.

Article précedent

Les élus font front contre la réforme des institutions

Article suivant

Vini va arrêter de surfacturer les appels vers Vodafone

1 Commentaire

  1. Teiva 33
    8 juin 2018 à 6h55 — Répondre

    bravo, vive l’autorité de la concurrence !!! Enfin !!!

Répondre à Teiva 33 Annuler la réponse.

PARTAGER

Vini contraint de revoir sa politique de points et de réengagement