EMISSIONSL'édito d'Alexandre TaliercioPodcasts

Visite du Ministre : cela sent-il mauvais dans la colonie ? – Edito 07/05/2021

Hier on apprenait qu’un colloque sur les atteintes à la probité serait organisé à l’Université de la Polynésie française les 17 et 18 mai prochain. Deux maîtres de conférence et des invités plancheront donc sur la thématique des liaisons dangereuses qui existent entre les sphères du milieu des affaires et celle de la politique. On y parlera ainsi d’un sujet pour lequel on pourrait donner ici des leçons au reste du monde tellement on le maîtrise, celui de la corruption. Je pense même qu’on pourrait lui donner un sous-titre à ce colloque : « Si la Polynésie m’était contée ».

C’est dommage parce qu’à quelques jours près le Ministre des Outre-Mer Sébastien Lecornu qui est arrivé au Fenua hier soir aurait pu y participer afin de partager son point de vue de junior de la politique sur le réel sacerdoce censé n’exister qu’au seul bénéfice de la collectivité et qui idéalement ne devrait souffrir d’aucune compromission. Sauf que dans la France ultramarine c’est un autre délire, et en Polynésie on décroche même le pompon. Je serais tellement curieux de lire le contenu des fiches que ses conseillers lui préparent avant de rencontrer untel ou untel sur la durée de son séjour. Existe-t-il une échelle secrète de notation sur le degré de pourriture – pardon ma langue a fourché – sur le degré de probité, de ses interlocuteurs, ne serait-ce que sur la base de condamnations déjà prononcées ? Ou au contraire afin de miser sur une sorte de candeur a priori bienveillante de l’émissaire venu sonder l’état de la colonie du bout du monde, lui épargne-t-on des aigreurs d’estomac ?

En digne représentant de la jeune garde macroniste toute-puissante devenue maîtresse dans l’art de feindre la simplicité tout en ayant du mal à se défaire de postures jupitériennes, gageons que le ministre doit bien être briefé sur où il met les pieds. Mais avouez que ce serait sympa de connaître le fond de sa pensée sur l’exercice du pouvoir et les travers qu’il engendre, notamment au sein d’une petite communauté comme la nôtre. En effet, par exemple ce n’est quand même pas anodin que dans un territoire français les maires prennent plus souvent la posture de mini-khalifes plutôt que celle de simples bourgmestres. Ou encore que parmi les plus hauts détenteurs de prérogatives exécutives locales on s’affranchisse éhontément et à la première occasion du principe de laïcité en jouant les grenouilles de bénitier pour mieux manipuler.

Bref, en regardant dans le détail l’agenda du séjour du ministre j’ai repéré 2/3 créneaux de plusieurs heures sans rendez-vous, sûrement l’occasion de le laisser souffler un coup, on ne va pas le lui reprocher. Il pourra ainsi dans le lagon faire plouf, en réfléchissant à la manière pour que sa visite au final ne fasse pas Pschitt.

répondeur
Article précedent

Répondeur de 6:30, le 07/05/21

Article suivant

LA PASSION DU VIN 7/05/2021

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

Visite du Ministre : cela sent-il mauvais dans la colonie ? – Edito 07/05/2021