ACTUS LOCALESECONOMIETRANSPORTS

Voici le futur Apetahi Express

Fort du succès de l’Apetahi Express depuis un an, le groupe Degage fait construire un navire spécialement conçu pour la desserte des Raromata’i, qui sera livré au 1er semestre 2023. Mais dès cette semaine, les billets vont augmenter de 5 à 7% pour compenser la hausse des prix du carburant.

Un an après le lancement de l’Apetahi Express sur la ligne des Iles sous le Vent, le groupe Degage annonce l’arrivée pour le 1er semestre 2023 d’un nouveau navire, également construit par l’Australien Austal dans un chantier naval au Vietnam.  Il a été spécialement conçu pour la forte houle des périodes de mara’amu, explique Samuel Matton, responsable commercial et marketing.

Long de 65 mètres (contre 56 mètres pour l’Aremiti 5) le prochain navire affichera une vitesse de croisière de 36 nœuds, qui permettra de relier Papeete à Huahine en moins de trois heures. Plus moderne, il promet 20% d’émissions en moins. Il sera également équipé d’une grue, qui remplacera les élévateurs actuellement utilisés pour embarquer et débarquer les bagages.

Le choix de ne pas transporter de véhicules répond non seulement aux impératifs de confort des passagers, mais aussi aux préférences des îles, où les loueurs de voitures, par exemple, ne verraient pas d’un très bon œil l’arrivée de véhicules particuliers, assure l’armateur.

Un investissement de 2,5 milliards

Un investissement de 2,5 milliards de Fcfp pour le groupe, dit Tuanua Degage, qui avec son équipe a présenté les résultats de la première année d’exploitation de l’Apetahi Express, ralentie par la crise sanitaire : 76 000 passagers, 270 voyages (et seulement 3 annulations pour raison météorologique), une moyenne de 280 passagers par voyage, 32 emplois directs créés et une agence dans chaque île desservie. « On n’est pas encore à l’équilibre mais on n’en est pas très loin », dit Samuel Matton. 70% du trafic est entre Tahiti et les Îles Sous-le-Vent, 30% entre les Raromata’i elles-mêmes, soit 10 points de plus que n’avait prévu la compagnie.

En attendant, l’ancien Aremiti 5 reste en service, mais la hausse des cours du pétrole va provoquer une hausse des tarifs : +5% sur les billets aller-retour, +7% sur les allers simples, soit 500 à 700 Francs de plus par billet. « On reste malgré tout le moyen de transport le plus économique pour aller dans les îles, surtout avec la franchise bagages de 23 kilos », affirme Samuel Matton pour qui l’Apetahi Express est « 50 à 60% moins cher qu’Air Tahiti à bagages égaux. »

 

Article précedent

Tendance Habitat 12/04/22

Article suivant

Recette du jour : Tatin papaye et caramel au citron

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

Voici le futur Apetahi Express