INTERNATIONAL

Wimbledon: le rêve devient réalité pour Mahut, lauréat du double avec Herbert

Wimbledon (Royaume-Uni) (AFP) – Nicolas Mahut et Pierre-Hugues Herbert ont remporté un deuxième trophée majeur en double messieurs, en s’imposant pour la première fois à Wimbledon, grâce à leur victoire samedi lors d’une finale 100% française contre Julien Benneteau et Edouard Roger-Vasselin.

Après ce succès en trois sets (6-4, 7-6 (7/1), 6-3), Mahut, au bord des larmes, s’est agenouillé sur le « Centre court », vite rejoint par son partenaire qui lui a donné une chaleureuse accolade.

« Pour moi, Wimbledon est le plus grand des tournois. Gagne ici, c’est un rêve qui devient réalité », a affirmé Mahut, lauréat de son premier trophée du Grand Chelem l’an passé à l’US Open avec son compère Herbert.

Mais Wimbledon, « c’est un tournoi à part », comme l’a répété Mahut, le plus expérimenté des deux (34 ans, 25 ans pour Herbert). L’herbe est la surface qu’il préfère. Il a aussi une « histoire spéciale » avec le « Major » anglais, qu’il avait remporté en juniors en 2000.

Dans le « temple du tennis », l’Angevin, qui redeviendra N.1 mondial lundi, a aussi disputé le plus long match de l’histoire, en 2010, contre l’Américain John Isner (défaite 70-68 au 5e set après 11h05 de jeu). « Mais maintenant, je peux me présenter à vous en tant que vainqueur du tournoi. C’est autre chose », a-t-il souligné après avoir gagné un cinquième titre cette saison avec son collègue et ami (après Indian Wells, Miami, Monte-Carlo et le Queen’s).

Chacun en a remporté un sixième mais avec un autre partenaire: Rotterdam (Pays-Bas) pour Mahut et Wroclaw (Pologne/2e division) pour Herbert qui ne cache pas sa « fierté » de mener de front carrière de simple et de double. « C’est assez rare », souligne-t-il.

Les deux complices sont les premiers Français à s’imposer à Wimbledon en double depuis le succès de Michaël Llodra et Arnaud Clément en 2007. Une finale 100% tricolore dans un tournoi majeur autre que Roland-Garros, c’était du jamais vu jusqu’à cette année.

– De Londres à Trinec –

Et la dernière à Paris remontait à 1932 lorsque Henri Cochet et Jacques Brugnon avaient battu Christian Boussus et Marcel Bernard.

Sur le « Centre court », Herbert et Mahut ont réalisé leur « meilleur match du tournoi », selon les mots de Mahut. « Il ont été plus forts. Cette surface leur convient parfaitement à leurs qualités », a souligné Benneteau, lauréat de Roland-Garros avec Roger-Vasselin en 2014, trente ans après le triomphe de Yannick Noah et Henri Leconte.  

« Ce n’était pas évident ce match parce que je connais Julien depuis plus de vingt ans », a souligné Mahut, qui doit se rendre dès dimanche à Trinec (République tchèque) avec son partenaire pour préparer le quart de finale de Coupe Davis (15-17 juillet). D’ici là, il avait prévu de « savourer » cette victoire avec Herbert samedi soir.

Nicolas Mahut (d) et Pierre-Hugues Herbert vainqueurs du double messieurs à Wimbledon en battant en finale Edouard Roger-Vasselin et Julien Benneteau, le 9 juillet 2016 . © AFP

© AFP JUSTIN TALLIS
Nicolas Mahut (d) et Pierre-Hugues Herbert vainqueurs du double messieurs à Wimbledon en battant en finale Edouard Roger-Vasselin et Julien Benneteau, le 9 juillet 2016

Article précedent

Sommet de l'Otan: Obama affirme la force du lien avec l'Europe

Article suivant

Euro-2016 : une victoire des Bleus améliorera le moral des Français mais pas la situation du pays

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Wimbledon: le rêve devient réalité pour Mahut, lauréat du double avec Herbert