ACTUS LOCALESPOLITIQUE

Zoom sur le « clientélisme » à Moorea

Toromona Haumani

L’opposition au conseil municipal de Moorea a dénoncé mercredi le « clientélisme » du tavana Evans Haumani. Selon eux, le tavana aurait embauché des enfants de conseillers et même certains de leurs frères. Le tavana ne dément pas ces propos mais affirme que tout a été fait dans les règles de l’art.

Mercredi, l’opposition a tiré à boulets rouges sur le tavana de Moorea-Maiao, Evans Haumani. Principal reproche, les embauches « clientélistes » selon l’opposition menée par l’élu John Toromona. Le tavana de l’île sœur ferait preuve de « népotisme », selon le représentant RMA.

Moorea-Maiao est composé de cinq communes associées est dirigée par Evans Haumani depuis avril 2014. Ce dernier affirme qu’il y a effectivement des nouveaux agents, mais que ces derniers sont sous contrat CAE, indemnisés par le Pays, ou encore en service civique, indemnisés par l’Etat. Il dément entièrement les propos tenus à son encontre et affirme qu’il est en règle avec les textes.

Autre inquiétude des élus de l’opposition, l’embauche de certains agents municipaux au profil assez peu exemplaire…

Evans Haumani reconnaît le recrutement de quatre policiers municipaux. « Une nécessité » pour éviter que des problèmes ne surviennent. Mais il se veut rassurant en précisant que ces policiers sont en formation pendant un ou deux ans et qu’ils devront ensuite passer leur concours. S’ils ne réussissent pas, ils ne seront pas titularisés.

 

Article précedent

La maire de Tiarei veut ses indemnités

Article suivant

La directrice du service Jeunesse et Sport démissionne

1 Commentaire

  1. Polux
    10 septembre 2016 à 9h41 — Répondre

    Que tout cela sent mauvais. Les politiques dans tous les pays c’est pas clean.

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Zoom sur le « clientélisme » à Moorea