ACTUS LOCALESSANTÉ

Covid-19 : l’épidémie est-elle en train de ralentir en Polynésie ?

Les derniers chiffres du ministère de la Santé indiquent un rythme de contaminations en baisse depuis la semaine dernière au fenua. Des données qui dépendent beaucoup de la politique de tests, et qui doivent être prises avec prudence. D’autant que le nombre d’hospitalisations, lui, ne baisse pas.

Les centres de dépistage ont identifiés 415 nouveaux cas de Covid-19 depuis vendredi en Polynésie. Un rythme toujours soutenu, mais qui est en deçà de ce qu’a connu le fenua début novembre. Le nombre de cas cumulés n’a progressé « que » de 1 441 unités en une semaine, contre plus de 2 000 la semaine précédente, et 2 215 cas la dernière semaine d’octobre. L’épidémie ralentit ? Possible. Mais ces données sur les nouvelles contaminations dépendent fortement de la stratégie de dépistage adoptée par les autorités. Pas de changement sur la cible : les cas symptomatiques sont toujours les seuls à être orientés vers les tests. Reste le rythme : les autorités n’ont pas encore communiqué sur le nombre de personnes testées la semaine passée, marquée par un jour férié. D’après les bulletins épidémiologiques précédents, elles étaient « environ 4 000 » dans la semaine du 2 au 8 novembre (hors autoprélèvements des voyageurs) et d’environ 3 830 la semaine précédente. Avec à chaque fois un taux de positivité d’environ 50%. L’évolution de ce taux peut être un indicateur important de la propagation du virus. Des campagnes de tests ciblées, dans les îles notamment, pourraient aussi avoir une influence sur ces données.

Les chiffres des contaminations sont à prendre avec prudence, donc. D’autant que ceux des hospitalisations, qui servent de références à l’adaptation des mesures sanitaires, n’ont pour l’instant pas suivi la même évolution. 99 personnes sont aujourd’hui hospitalisées en filière Covid du CHPF, dont 26 en réanimation. Si ces effectifs fluctuent tous les jours, ils sont qu’en légère augmentation depuis deux semaines. C’est cette stabilité relative qui a conforté le Pays et l’État dans sa stratégie de ne pas reconfiner la Polynésie. Le haut-commissaire Dominique Sorain avait d’ailleurs, lui aussi, choisi la prudence vendredi en indiquant que ce « plafond » dans les chiffres était « vraisemblablement » lié aux « mesures adoptées pour réglementer la vie collective ». Avant d’ajouter : « Il n’y a aucune certitude en la matière ».

À noter, enfin, que trois décès supplémentaires liés au Covid-19 sont à déplorer. Là encore, pas d’accélération nette de la mortalité liée à l’épidémie. Le fenua a connu, en moyenne, trois décès tous les deux jours depuis la fin octobre.

 

 

 

Article précedent

La Rétro du week-end BENNY SOIT-IL du 16-11-2020

Article suivant

Les centres de dépistage rapide déjà opérationnels à Tahiti

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

Covid-19 : l’épidémie est-elle en train de ralentir en Polynésie ?