ACTUS LOCALESECONOMIE

L’appel d’offre pour la gestion de l’aéroport déclaré sans suite

L’appel d’offre pour la concession de l’aéroport de Tahiti-Faa’a et des aérodromes d’Etat de Raiatea, Bora Bora et Rangiroa a été abandonné et déclaré sans suite par l’Etat il y a deux semaines, après l’annonce par la ministre des Outre-mer du futur transfert de ces trois derniers aérodromes au Pays. La procédure va donc repartir de zéro uniquement pour la gestion de Tahiti-Faa’a.

L’attribution de la concession pour la gestion de l’aéroport de Tahiti-Faa’a attendra encore quelques mois. Il y a deux semaines, l’État a abandonné et déclaré sans suite la procédure de mise en concurrence pour la concession de l’aéroport de Tahiti-Faa’a et des aérodromes d’État de Raiatea, Bora Bora et Rangiroa lancée en février 2018. À l’origine de cette décision, l’annonce surprise, le mois dernier au Sénat par la ministre des Outre-mer, du transfert « d’ici 2020 » des trois aérodromes de Raiatea, Bora Bora et Rangiroa au Pays.

Un nouvel appel d’offre va donc être relancé uniquement pour la gestion de l’aéroport de Tahiti-Faa’a. Une nouvelle procédure qui pourra notamment permettre à la Chambre de commerce (CCISM) de candidater cette fois-ci en bonne et due forme. La CCISM avait en effet vu son recours pour demander son intégration tardive dans la procédure de mise en concurrence être rejeté par le tribunal administratif le mois dernier.

De son côté, le Pays va devoir organiser la prise en charge des trois aérodromes de Raiatea, Bora Bora et Rangiroa sur lesquels la société Aéroport de Tahiti dispose d’une autorisation occupation temporaire jusqu’à fin mars 2020.

Article précedent

Séminaire et remises en question au Tavini

Article suivant

Le répondeur de 6h30, le 25/03/2019

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

L’appel d’offre pour la gestion de l’aéroport déclaré sans suite