ACTUS LOCALESECONOMIESOCIÉTÉ

Les ménages continuent d’épargner, les entreprises continuent de s’endetter

Selon une publication de l’IEOM, l’épargne constituée par les ménages depuis le début 2020 s’élève à 40,6 milliards de francs et la dette brute des entreprises atteint 260,3 milliards de francs.

Si au premier semestre 2021, les restrictions sanitaires s’assouplissent et permettent une reprise des dépenses des ménages, l’arrivée du variant Delta en Polynésie française freinera la reprise de la consommation. L’impact des mesures sanitaires, notamment le confinement strict et le couvre-feu instaurés entre le 23 août et le 20 septembre, a été moins important qu’en mars 2020. Les transactions auprès des commerçants et le versement de billet au guichet de l’IEOM subissent une légère baisse mais pas au même niveau que lors du premier confinement.

Sur cette même période, les ménages ont continué à épargner mais en favorisant les dépôts rémunérés plutôt que les dépôts à vue. L’encours de crédit progresse de deux milliards de francs, tiré par les crédits à l’habitat. Enfin, l’IEOM note un manque d’intérêt pour les placements hors zone d’émission (contrats d’assurance-vie, actions, obligations, OPCVM). En cumul depuis début 2020, l’épargne financière des ménages augmente de 40,6 milliards de francs.

Dans le même temps, la dette nette (la différence entre les dettes financières de l’entreprise et sa trésorerie disponible et ses investissements financiers) des entreprises s’est accrue de 2,8 milliards de francs au troisième trimestre. En cumul depuis début 2020, cette dette nette a grimpé de 5,8 milliards de francs. La dette brute des entreprises s’élève aujourd’hui à 260,3 milliards de francs sous l’effet des PGE (prêts garantis par l’État).

Article précedent

La minute de l entrepreneur 19/01/22

Article suivant

Boite postale : Fare Rata "suspend" le surcoût de 500 francs

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

Les ménages continuent d’épargner, les entreprises continuent de s’endetter