ACTUS LOCALESSOCIAL

Les retraités menacent de « blocages en ville »

manif

Une centaine de partisans du mouvement initié par le Syndicat pour la Défense des Intérêts des Retraités Actuels et Futurs (SDIRAF) ont défilé samedi matin en centre-ville de Papeete. Ils ont été reçus à la présidence par la ministre du Travail, Tea Frogier, et le conseiller d’Edouard Fritch pour la réforme de la PSG et ancien patron du Medef, Luc Tapeta .

Sous l’œil abasourdi des passants, le cortège de retraités venus soutenir l’action du syndicat d’Emile Vernier a défilé entre 9h30 et 10h30, depuis l’Ecole de la Mission jusqu’à la présidence. Objectif : exprimer leur inquiétude face au déficit abyssal de la caisse de retraite de la CPS. Après la marche, une quinzaine de manifestants ont été reçus par la ministre du Travail, Tea Frogier, et le conseiller à la réforme de la PSG, Luc Tapeta. Appuyé par une pétition rassemblant quelques 4 000 signatures, les protestataires du troisième âge ont réclamé la signature par Edouard Fritch de ce qu’Emile Vernier appelle un « protocole d’accord ». Une charte exigeant des explications du gouvernement sur le gel des retraites et la non-affiliation des élus de l’assemblée au système de retraite de la CPS. Porté par le soutien recu, le leader du mouvement n’a pas hésité à évoquer la possibilité de « blocages » pour se faire entendre.

Selon Emile Vernier, Tea Frogier s’est engagée à soumettre le document en conseil des ministres mercredi prochain.

Article précedent

Jacques Raioha rallie le Tapura

Article suivant

M. Pokora : « On va pouvoir envoyer du lourd ! »

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

Les retraités menacent de « blocages en ville »