ACTUS LOCALESSPORTS

Papara : le golf bien décidé à attirer du monde

Le golf de Tahiti a ouvert vendredi son nouveau club house, doté d’un restaurant. De quoi animer le site d’Atimaono, toujours à la recherche de plus de public. Du 19 février au 4 mars, des journées découvertes doivent d’ailleurs permettre aux jeunes et moins jeunes de venir s’essayer gratuitement à la pratique de la petite balle blanche, qui souffre encore de son image de sport « d’élite ».

Du nouveau à Atimaono. Après avoir refait son practice et réaménagé quelques points clés des parcours, ces derniers mois, le golf de Tahiti rouvre enfin son club house, en rénovation depuis de longues années. Côté cuisine, Tahia et Teva, qui se sont déjà construits une solide réputation à Punaauia, ont investi les lieux et ouvrent ce vendredi leur restaurant Te manie. De tapas party en concerts – Mana’ora et Torea sont prévus ce weekend – le lieu, entouré de la verdure des parcours et en bordure d’un des étangs d’Atimaono, se veut à la fois une pause agréable pour les golfeurs et un lieu convivial voire festif pour tous les autres.

Lors de l’inauguration du club house, jeudi, en présence du président du gouvernement, celui de l’assemblée, et de trois ministres.

« Mauvaise » réputation et démocratisation

Car le golf de Tahiti, qui souffre depuis longtemps de son manque de fréquentation, est bien décidé à attirer. Et pas seulement à table. Du 19 au 4 février, le complexe tenu par l’établissement public Egat organise des « journées découvertes » destinées à familiariser le plus grand nombre à la petite balle blanche. Deux semaines pendant lesquelles « l’objectif est de faire venir un large public non-golfeur » sur les parcours. « Ils doivent pouvoir découvrir cette activité, qui n’est pas encore populaire parce qu’elle est trop souvent vue comme un sport élitiste, précise Vaka Kulifatai, professeur de golf qui encadrera les participants. Nous, ce qu’on cherche, c’est à la démocratiser ».

Grands espaces, activité physique et convivialité

Chaque journée, en semaine comme le weekend, sera divisée en plusieurs sessions de deux heures. Et chaque groupe, de 5 à 20 personnes, aura le loisir de découvrir les grands espaces du parcours, le matériel, et à s’essayer à quelques swings et quelques putts, sous les conseils avisés des moniteurs… De quoi se rendre compte, d’après les organisateurs, que le golf « est accessible à tous », qu’il permet « de faire se rencontrer les générations ». Même s’il y a « un côté physique qu’il faut prendre en compte », reprend Vaka. Le golf fait d’ailleurs partie des disciplines « obligatoires » des Jeux du Pacifique : la petite balle blanche a été de toutes les éditions depuis 1969. Et elle le sera de nouveau en 2027, édition tahitienne des jeux. C’est là l’autre défi  à Atimaono : repérer et former les champions de demain.

Pour s’inscrire aux journées portes ouvertes du Golf de Tahiti, rendez-vous sur sa page Facebook , par téléphone au 40 57 40 52 ou par mail à [email protected] À noter que l’établissement est toujours en quête de sponsors pour cet évènement comme pour les suivants : « il y a un vrai effort pour promouvoir la discipline, et tout le monde peut aider », insiste Vaka Kulifatai.

 

 

 

Article précedent

Rentrée solennelle au palais de justice

Article suivant

Décès à Moorea après une collision entre un scooter et un pick-up

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

Papara : le golf bien décidé à attirer du monde