ACTUS LOCALESJUSTICE

Affaire du RSA : René Hoffer sauvé en cassation

La Cour de cassation vient de casser et d’annuler la condamnation du « Président de la Polynésie française (sic) », René Hoffer, à trois mois de prison pour escroquerie au Revenu de solidarité active (RSA). La plus haute juridiction pénale a estimé que les déclarations mensongères de René Hoffer n’étaient pas suffisantes pour constituer le délit « d’escroquerie ».

C’est une décision assez inattendue. La Cour de cassation a annulé le 7 juin dernier la condamnation du trublion autoproclamé « Président de la Polynésie française (sic) », René Hoffer, à trois mois de prison ferme dans l’affaire de son escroquerie au RSA. Dans ce dossier, René Hoffer avait été condamné pour avoir touché indûment le revenu minimum réservé aux Français de métropole et des départements d’Outre-mer, en faisant croire à la Caisse d’allocation familiale du Bas-Rhin qu’il résidait en métropole. Une situation dont il s’était d’ailleurs vanté lors de sa campagne pour les législatives de 2012.

Rapidement, les services du parquet avaient ouvert une enquête pour vérifier les déclarations de René Hoffer et avaient découvert le pot-aux-roses. Le « président (sic) » avait déclaré une fausse adresse et donné de fausses coordonnées bancaires pour toucher chaque mois le RSA. Mais pour la Cour de cassation, ces « manœuvres » ne sont que des mensonges et ne caractérisent pas pour autant l’élément constitutif du délit « d’escroquerie » au sens de la loi pour lequel est nécessaires un « acte matériel, une mise en scène ou une intervention d’un tiers destinés à donner force et crédit aux allégations mensongères du prévenu ». La condamnation de la cour d’appel est donc cassée et annulée. Et René Hoffer devra de nouveau être jugé par la cour d’appel de Papeete dans les mois à venir.

Article précedent

Législatives 2017 : Patrick Howell face à Moetai Brotherson

Article suivant

Tatauroscope du jeudi 15 juin 2017

2 Commentaires

  1. Chaval
    15 juin 2017 à 6h37 — Répondre

    « L’homme à la Rolls » est un peu secoué du cocotier, simplet peut-être mais certainement filou. Mais bon il ne fait de mal à personne hohohooo

  2. Tiare 1
    15 juin 2017 à 11h38 — Répondre

    Et nous en tant que collectivité d’Outre Mer et de par notre statut , nous ne bénéficions malheureusement point du RSA .Pourtant cela aiderait bien des familles en difficultés à pouvoir vivre avec un minimum de dignité. Le gouvernement est peu loquace pour ne pas dire pas du tout sur le sujet , les syndicalistes non plus. Les uns comme les autres préfèrent laisser dans l’ignorance les Polynésiens quant à l’existence même de ce droit et se battre pour le maintien de la défiscalisation, la sur-rémunération des fonctionnaires… des mesures qui profitent aux déjà bien nantis de notre système.
    J’ai comme l’impression qu’on traite les Polynésiens de  » sous Français « . Avant que les choses ne changent et qu’il y ait un vrai traitement d’égalités pour tout un chacun, j’aurais fait des millions de fois le tour du monde, mais  » en rêve « , bien sûr.

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Affaire du RSA : René Hoffer sauvé en cassation