ACTUS LOCALESEDUCATION

Ambiance « malsaine » au collège de Tubuai

A quelques jours seulement de la rentrée, les parents d’élèves de Tubuai, Raivavae et Rapa du collège de Tubuai dénoncent « le comportement condescendant voire insultant » du principal du collège et de la conseillère principale. Des inspecteurs ont été missionnés par la DGEE. Mais certains parents d’élèves des Australes envisagent d’inscrire leur enfant sur Tahiti.

Plus rien ne va au collège de Tubuai. Les relations entre la conseillère principale d’éducation (CPE), le principal et les parents sont délétères. Une ambiance qui perdure depuis déjà un an. Les parents d’élèves ont d’ailleurs demandé à ce qu’une enquête administrative soit menée. Mais selon eux, les autorités compétentes ne sont pas intervenues et n’ont donné aucune suite à leurs différents courriers.

Les représentants des associations des parents d’élèves de Tubuai, Raivavae et Rapa avaient dénoncé « les agissements et le comportement condescendant voire insultant du principal du collège que nous jugeons désinvolte et méprisant à l’égard de l’ensemble des parents ». Ils dénoncent également le « manque d’écoute et de considération » de la part du principal et de la CPE.

L’an dernier, les parents d’élèves n’ont pas été conviés à participer au toilettage du règlement intérieur de l’établissement. Mais ils affirment avoir été « obligés » de le signer sous la menace, comme l’explique une des représentants des parents, Tehina Taputu.

Des exclusions qui mène à la déscolarisation

Selon les représentants des associations des parents d’élèves, le collège a exclu trois élèves de Raivavae l’an dernier. Des élèves simplement « déposés chez le pasteur ». Pire, une élève de Rapa âgée de 13 ans a été exclue 7 jours et renvoyée chez elle, alors que le transport maritime vers son île n’a lieu au mieux qu’une fois par mois. Conséquence, cette dernière n’est jamais revenue au collège. NDLR : précisons qu’une mission de la DGEE menée après la publication de cet article a conclu que ces allégations d’exclusion-déscolarisation étaient fausses « vérifiées sur documents et auprès de témoins ».

Des parents inscrivent leurs enfants à Tahiti

Corinne Teauroa fait partie des parents d’élèves « mécontents» de ne pas avoir eu de réponse du ministère ou de la DGEE. Elle dit ne pas se sentir rassurée de savoir que les enfants « vont devoir encore subir tout cela ».

Conséquence de cette « ambiance malsaine », certains parents ont préféré inscrire leurs enfants à Papeete. Tehina Taputu est la présidente des parents d’élèves de Raivavae. Elle envisage d’inscrire son fils à Tahiti.

La DGEE : « on va laisser les personnes travailler avec professionnalisme »

Le directeur de la direction générale de l’éducation et des enseignements (DGEE), Thierry Delmas, confirme avoir été saisi par les parents d’élèves. Il indique que des inspecteurs se sont rendus sur place, mais qu’en attendant il préfère laisser l’équipe pédagogique faire son travail.

Notons que plusieurs parents nous ont expliqué ne pas avoir voulu s’exprimer par « peur des représailles ».

Article précedent

Ice : la mise à mort d'une génération - Edito 22/08/2018

Article suivant

Les salariés du Méridien Bora Bora veulent une prime d’un million par jour

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

Ambiance « malsaine » au collège de Tubuai