ACTUS LOCALESSANTÉ

« Contre Alzheimer, il n’y a que la famille »

La présidente de Polynésie Alzheimer, Teave Chaumette © Cédric Valax

La présidente de Polynésie Alzheimer, Teave Chaumette © Cédric Valax

La présidente de l’association Polynésie Alzheimer, Teave Chaumette, était l’invitée du journal de Radio 1 jeudi midi. A l’occasion de la journée mondiale de lutte contre la maladie d’Alzheimer organisée samedi après-midi dans les jardins de Paofai, Teave Chaumette est revenue sur l’importance de « l’accompagnement familial » car « nous n’avons pas de centres médicalisés spécialisés sur le territoire ».

La maladie d’Alzheimer touche essentiellement les personnes âgées. « Pour résumer, c’est un vieillissement précoce », explique Teave Chaumette. « Ca commence par des pertes de mémoires. Ensuite, il y a un changement de caractère. Il y a ensuite des épisodes où ils se perdent. Et ensuite, il y a des pertes de langage. » Il n’existe aucun traitement contre la maladie. La seule solution est d’améliorer le « confort » du malade par l’accompagnement. « L’accompagnement se fait familialement, parce que nous n’avons pas de centres médicalisés spécialisés sur le territoire ». Polynésie Alzheimer propose donc des formations aux familles et aux aidants pour notamment « adapter la maison aux malades ». Ce samedi de 12 à 18 heures au parc Paofai, il sera justement question de prise en charge pour « toutes les familles qui ont un malade d’Alzheimer ou une personne en perte d’autonomie ». De nombreux professionnels seront présents pour répondre aux questions et des animations, notamment musicales, ont également été programmées sur place.

Le procureur général, François Badie, et le président de la CTC, Jean Lachkar. © Radio 1
Article précedent

Les juridictions polynésiennes unies contre la corruption

© Cédric Valax
Article suivant

"Docteur" Florent Atem primé pour ses recherches

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

« Contre Alzheimer, il n’y a que la famille »