SPORT

Dakar: Loeb frappe encore, Peterhansel se rate

San Miguel de Tucumán (Argentine) (AFP) – Et de cinq! Après quatre victoires d’étape pour sa première participation en 2016, Sébastien Loeb s’est offert un cinquième succès dès la deuxième étape du Dakar-2017, qui lui permet de prendre la tête au classement général mardi.

Sur les routes du Chaco, dans le nord-est de l’Argentine, entre Resistencia et San Miguel de Tucuman, Loeb a tiré parti d’un tracé rapide, avec peu de navigation, lui convenant à merveille. Le nonuple champion du monde des rallyes a maîtrisé de bout en bout, prenant la tête dès le premier point de contrôle pour ne plus la lâcher.

« Notre voiture était très bien sur ce terrain-là, sa vitesse maximale a payé. On est monté aux alentours de 200 km/h aujourd’hui, même si je n’ai pas les yeux rivés sur le compteur. J’espère qu’on continuera sur cette lancée, parce que nous avons roulé sur un bon rythme, sans faire d’erreur », a réagi le pilote sur le site de la course.

A l’arrivée des 275 km chronométrés, bouclés en 2 h 06 min 55 sec, Loeb devance le vainqueur de la veille, le Qatari Nasser Al Attiyah, de 1 min 23 et son coéquipier chez Peugeot, l’Espagnol Carlos Sainz, de 2 min 18.

Au classement général à l’issue des 803 km avalés mardi, il dispose de 28 sec d’avance sur Al Attiyah et d’1 min 56 sec sur Sainz.

Cette deuxième levée du 39e Dakar n’a par contre pas souri à son coéquipier Stéphane Peterhansel. Le vainqueur sortant a été relégué à 6 min 47 dans la spéciale et pointe à 7 min 26 au général.

– Plutôt un kangourou qu’une vache –

Les lauréats de 2016 n’ont pas tous connu le même sort mardi: chez les motos, l’Australien Toby Price s’est imposé au guidon de sa KTM, pour mettre lui aussi la main sur le classement général.

Le barbu a bouclé sa spéciale en 2 h 37 min 32 sec, devant l’Autrichien Matthias Walkner (+ 3:22.) et l’Espagnol Paulo Gonçalves (+ 3:51.), qui le suivent également au général à respectivement 2 min 39 sec et 2 min 54 sec.

Plus que la chaleur écrasante (jusqu’à 40 degrés) et la poussière, Price a été gêné… par les vaches, a-t-il confié sur le site du Dakar: « Vous avancez sur des routes qui ne sont pas plus larges qu’une voiture et si une vache sort de derrière un arbre ou un buisson, ça ne sera pas joli (…) Nous avons plus de kangourous à la maison, je préfère ça à une vache ».

Le premier Français, Xavier de Soultrait, meilleur temps la veille avant d’écoper d’une pénalité pour excès de vitesse, est 4e de l’étape de mardi (+4:06.) et 5e au général (+3:41.).

Chez les quads, l’Argentin Pablo Copetti est sorti vainqueur de son duel avec le Paraguayen Nelson Sanabria, pour prendre à domicile la tête du classement général.

Mercredi, la troisième étape conduira les concurrents du Dakar de San Miguel de Tucuman à San Salvador de Jujuy, en Argentine, sur 780 kilomètres dont 364 km de spéciale pour les autos, motos et quads et 757 km dont 199 km de spéciale pour les camions.

Le pilote Peugeot Sébastien Loeb, sur la route de la première étape du Dakar-2017 vers Resistencia, le 2 janvier. © AFP

© AFP FRANCK FIFE
Le pilote Peugeot Sébastien Loeb, sur la route de la première étape du Dakar-2017 vers Resistencia, le 2 janvier

Article précedent

Présidentielle: Fillon défend son programme "radical"

Article suivant

Soldats français accusés de viol en Centrafrique: aucune mise en examen

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Dakar: Loeb frappe encore, Peterhansel se rate