ACTUS LOCALESPOLITIQUE

Fritch : « Ce n’est pas ma victoire à moi »

© Lucie Rabréaud

© Lucie Rabréaud

« Ce n’est pas ma victoire à moi », a d’emblée précisé le président Fritch à son retour de Pohnpei où la Polynésie a été admise comme « full member » au Forum des îles du Pacifique. Edouard Fritch a remercié les anciens présidents de la Polynésie qui « ont apporté leur pierre à cette réussite ».

Édouard Fritch avait le sourire à son arrivée au fenua dimanche après-midi. Heureux de revenir avec cette bonne nouvelle. La Polynésie française fait enfin partie du Forum des îles du Pacifique comme membre à part entière. Mais le président a voulu la jouer modeste et a assuré : « ce n’est ma victoire à moi » (…) « le combat ne s’est jamais arrêté pour aller tous les ans frapper à la porte ». Pour lui, tous les présidents du Pays qui se sont succédé « ont apporté leur pierre à cette réussite ».

C’est sur le ton de la plaisanterie que le président s’est dit soulagé par cette décision : « on va arrêter de spéculer sur cette affaire parce qu’à chaque départ au Forum c’était une grande bataille ». Pour Édouard Fritch, « c’était cette année ou jamais ».

Il était temps pour la Polynésie française d’obtenir cette place, malgré son statut d’autonomie qui l’empêchait jusqu’ici d’accéder à la table principale du Forum des îles du Pacifique. La décision est apparue comme une réparation finalement puisque nos voisins les îles Cook, avec un statut de « libre association » avec la Nouvelle-Zélande, faisaient partie du Forum comme « full-member » depuis le début.

Tous ces pays du Pacifique réunis seront plus forts ensembles pour le président Fritch. Il était nécessaire aujourd’hui d’avoir cette union pour faire face aux autres grandes puissances qui lorgnent sur les richesses du pacifique.

 

Article précedent

Syrie: des bombes et des morts avant la trêve

Article suivant

La Polynésie "full member" du Forum

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Fritch : « Ce n’est pas ma victoire à moi »