ACTUS LOCALESPOLITIQUETERRITORIALES 2018

Gaston Flosse fait feu de tout bois

Le Tahoeraa a tenu une conférence de presse jeudi matin pour attaquer le Tapura et tacler le Tavini. Il accuse le parti d’Edouard Fritch de « menaces » exercées par certains tavana, d’arrosage électoral et reproche le manque de probité des candidats Tapura. Pour Geffry Salmon, la tête de liste du Tahoeraa : « (Edouard Fritch) a effectivement dans certains domaines dépassé malheureusement le maître (…) c’était son école c’est comme cela qu’il a grandi en politique ».

Trois points à l’ordre du jour de la conférence de presse du Tahoeraa jeudi matin : des accusations d’arrosage électoral du gouvernement, des tavana Tapura qui feraient régner la terreur dans les îles et enfin le manque de « probité » des candidats rouges et blancs. La conférence de presse a été menée en grande partie par le président du parti orange, Gaston Flosse. Le leader du Tahoeraa qui fait feu de tous bois contre les élus du Tapura et notamment les tavana. Il accuse Gaston Tong Sang d’avoir autorisé les électeurs à voter sans pièce d’identité, ou encore Marcelin Lisan d’avoir « donné gratuitement des voitures de location et de l’essence » ou Félix Tokoragi d’avoir proféré des « menaces de mort » à l’encontre d’un électeur qui « était habillé en t-shirt orange ». Le leader du Tahoeraa est revenu succinctement sur sa rencontre avec le leader du Tavini, Oscar Temaru. Gaston Flosse qui considère qu’aujourd’hui « c’est Moetai le patron » au parti indépendantiste.

Enfin, Gaston Flosse a affirmé avoir des craintes de voir des émeutes comme en 1995 si le Tapura d’Edouard Fritch passe au second tour. « Lorsque le Polynésien se fâche, il se fâche vraiment (…). Il y a 55 000 qui sont sans emploi et qui crèvent la faim et vous croyez qu’ils vont continuer encore pendant 10 ans à crever la faim ?».

Geffry Salmon, lui-même mis en examen dans l’affaire Haddad-Flosse, n’a pas hésité à évoqué le manque de probité des candidats Tapura, affirmant que son casier judiciaire était toujours « vierge » : « Je ne suis ni prévenu, ni condamné en revanche je suis toujours mis en examen. Bruno Sandras a payé sa dette et Manolita Ly est simplement visée par une enquête. En revanche, au Tapura pas moins de neuf élus ont fait l’objet de condamnation » (précisément huit, l’une n’étant pas définitive, les sept autres ayant également été purgées, NDLR).

Geffry Salmon a surtout dénoncé des arrosages électoraux effectués entre les deux tours par le Tapura d’Edouard Fritch : « nous souhaitons simplement que les règles soient respectées (…). Il a effectivement dans certains domaines dépassé malheureusement le maître (…). C’était son école c’est comme cela qu’il a grandi en politique ».

Des recours devraient d’ailleurs être déposés.

Article précedent

Les Grands débats sur Radio 1 et Tiare FM

Article suivant

Journal de 7:30, le 27/04/2018

11 Commentaires

  1. Éric
    26 avril 2018 à 19h51 — Répondre

    Soyez bon perdant le Tahoera’a , pas la peine de dire du mal des autres.
    L’heure ( et l’age Aussi = + 80 ans) est venu pour le vieux Lion de quitter avec Honneur la scène politique….
    Il a fait beaucoup pour la Polynesie, il en a mis beaucoup dans sa poche..
    Sans rancune, profite de ta retraite le Vieux.

    • Teiva 33
      27 avril 2018 à 7h17 — Répondre

      Entièrement d’accord !! Ce vieux débris a beaucoup fait pour la Polynésie, il s’est bien entendu mis beaucoup dans sa poche, mais il devrait savoir se retirer avec honneur !!! là il ne fait que se rendre ridicule au lieu de se rendre à l’évidence qu’il a plus de 85 ans et qu’à cet âge l’incontinence physique et intellectuelle n’est pas qu’une sinécure, ça devient envahissante !!!
      Allez va te repose vieille crapule, t’a fait tonton, pardon ton temps !!!

  2. TEIHO
    27 avril 2018 à 5h23 — Répondre

    Oti ra,na plein jeunes à toi qui savent parler,répliquer,sont diplômés,passe le relais,former ia ratou aprè tora ta revanche!ben oui quoi t’as eu la gloire,les honneurs et tout et tout aprè t’as pris et trop la grosse tête comme toux ceux(et celles aussi)qui sont o pouvoir!

  3. Eh mea
    27 avril 2018 à 6h14 — Répondre

    Taahoara’a au lieu de Tahoeraa

  4. pat
    27 avril 2018 à 6h55 — Répondre

    c’est quoi ses menaces si les oranges ne gagnent pas la ville sera à feu et à sang comme en 95 mais ce sont des propos inadmissibles c’est presque une incitation à la violence pas beau le vieux gaston il ne sera jamais un metua à cause de cela pas de haine dans ce débat politique après l’achat des voix par des promesses extravagantes les menaces cela sent la défaite à plein nez pour le parti orange

    • marania
      27 avril 2018 à 14h14 — Répondre

      Entièrement d’accord avec PAT …

      C’est quoi ces menaces ? Pppppffff …. e meaaaa vieux lions n’incitent pas le peuple à la violence ppppffff …

  5. Pito
    27 avril 2018 à 6h57 — Répondre

    Comment ce personnage inéligible peut il porter de tels propos, dans son discours il incite les gens à descendre dans la rue pour tout casser, on devrait le mettre derrière les barreaux pour éviter qu’il nuise à notre fenua. Comment des gens intelligents peuvent ils encore écouter ce triste personnage, quant aux élus qui le soutiennent ils feraient bien de revoir leur copie.

  6. tohivea
    27 avril 2018 à 8h18 — Répondre

    Dingue ça ! ils reconnaissent avoir été le maître ès-combines et donnent des leçons de morale politique ! C’est trés fort ! On attend maintenant qu’ils déposent effectivement plainte…

  7. Chaval
    27 avril 2018 à 8h25 — Répondre

    Bien dit Eric, Flosse doit penser maintenant à ses vieux jours et ne pas s’user en politique où il ne pourra plus donner ce qu’il a donné en tant que Président pour la Polynésie, personne n’a fait mieux que lui mais rien ne sert de s’obstiner maintenant. Faaitoito Peretitini.

  8. simone grand
    27 avril 2018 à 10h03 — Répondre

    mieux vaut lire ça que d’être aveugle

  9. Viniura
    27 avril 2018 à 10h19 — Répondre

    Qui est le monsieur à la gauche de Flosse ? Sous sa photo de lui président …

Laisser un commentaire

PARTAGER

Gaston Flosse fait feu de tout bois