ACTUS LOCALESPOLITIQUE

Gilda suspendue provisoirement mais toujours au parti

La « suspension provisoire » de l’élue orange, Gilda Vaiho-Faatoa, de la présidence de la fédération de Punaauia a été actée jeudi soir en Grand conseil. Mais la fédération de Punaauia doit aussi se réunir la semaine prochaine pour entériner, ou non, cette décision. En attendant, l’élue orange à l’assemblée fait toujours partie du bureau exécutif du Tahoeraa.

Le Grand conseil du Tahoeraa huiraatira s’est réuni jeudi soir où près de 250 adhérents étaient présents. L’occasion pour les uns et les autres de faire un bilan de la débâcle du parti orange lors des élections législatives. Des législatives où, rappelons-le, pour la première fois de l’histoire politique du fenua, le Tahoeraa n’a obtenu aucun siège à l’Assemblée nationale.

La suspension de la présidente de la fédération Tahoeraa de Punaauia et élue du parti orange au sein de l’assemblée, Gilda Vaiho-Faatoa, était aussi à l’ordre du jour. Parmi les adhérents présents, certains ont affirmé que cette décision revenait à la fédération de Punaauia et non au Grand conseil du parti. Malgré cela, le sujet a tout de même été débattu. La suspension provisoire a été votée, malgré un vote contre et deux abstentions. Le sujet devrait tout de même être soumis à la fédération de Punaauia, dont Gilda Vaiho-Faatoa était la présidente et Vincent Dubois le vice-président. La fédération doit s’exprimer la semaine prochaine.

La déclaration d’amour de Gilda à Flosse

Sur sa page Facebook, l’élue Tahoeraa Gilda Vaiho-Faatoa écrivait cette semaine : « Aujourd’hui la suspension de ma fonction de présidente nous démontre encore une fois que nos services, aussi grands soient-ils, notre loyauté aussi grande soit elle, ne sont pas suffisants. (…) J’ai associé la politique à un personnage un pygmalion, THE ONE Mr FLOSSE . J’ai appris le meilleur de la politique avec lui. Le leader incontesté c’est lui, il aurait fait un tabac en business. Le management le coaching et le leadership toutes les qualités en une seule personne. Cependant il me faut tourner la page de la fédération et me tourner vers la seule mission d un politicien : servir humblement les plus fragiles. Ils ont besoin de nous (…). Être Tahoeraa et le rester est une fierté. Sauf si le conseil décide le contraire. Il est temps de reconstruire le Tahoeraa de Punaauia avec d’autres élus d’autres personnes. Mobilisons nous avec nos responsables de fédération. Je souhaite à mon successeur femme ou homme toute la réussite et le succès aux territoriales 2018. Vive le Tahoeraa huiraatira vive Punaauia ».

En interne, le problème de la multiplication des fédérations au niveau des communes, et notamment à Punaauia, a aussi été évoqué pour expliquer le débarquement de Gilda Vaiho-Faatoa. Le président du Tahoeraa, Gaston Flosse, a indiqué jeudi soir aux militant de Punaauai : « libre à vous » de ne faire qu’une fédération. A noter que la question plus générale du « changement de têtes au niveau de certaines fédérations » a plus largement été discutée jeudi soir.

Article précedent

Flora Devatine nouvelle directrice du Fare Vana'a

Article suivant

Te Aito Vahine : Hinatea Bernardino entre dans l'histoire

2 Commentaires

  1. MATA
    24 juin 2017 à 5h50 — Répondre

    Si ça c’est pas l’amour aveugle? C’est une télénovéla sans fin…

  2. Iritahua
    24 juin 2017 à 6h18 — Répondre

    Eh voila, encore une qui s’est ent…… par flosse, ce ne sont que des citrons, qu’on les presse puis à la poubelle.

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Gilda suspendue provisoirement mais toujours au parti