JournauxPodcasts

Journal de 7:30 le 03/12/14

Jean-Marie Yan Tu, secrétaire générale A Tia i Mua © Cédric VALAX

Jean-Marie Yan Tu, secrétaire générale A Tia i Mua © Cédric VALAX

Justice

François Hollande a rejeté la demande de grâce de Yan Tu

Il n’y avait pas que Gaston Flosse qui avait formulé une demande de grace présidentielle apres que les condamnations dans l’affaire des emplois fictifs aient été prononcés en juillet 2014. l’Elysée continue d’examiner les différentes demandes
Et le mois dernier, le Président de la République a rejeté la demande de grâce présidentielle déposée par l’ancien secrétaire général de A Ti’a I Mua, Jean-Marie, dit « Pico », Yan Tu. Ce dernier avait été condamné à trois mois de prison avec sursis et trois ans d’interdiction des droits civiques civils et de famille. Il a donc été remplacé tout récemment par Heifara Parker à la tête de sa confédération syndicale A Ti’a I Mua. Une seule demande de grâce présidentielle reste aujourd’hui à l’étude à l’Elysée. Il s’agit de celle de l’autre syndicaliste polynésien, Cyril Le Gayic, lui aussi remplacé tout récemment, par Patrick Taaroa, à la tête de la CSIP.

Evènement

Hier à Faa’a c’était l’ouverture du nouveau magasin Carrefour

A peine ouverts hier matin, l’hypermarché Carrefour de Faa’a « Pacific Plazza » et sa galerie ont été pris d’assaut. Les 700 places de parking prévues pour accueillir les clients ont vite été envahies par des centaines de visiteurs. Habitants de Faaa mais aussi curieux de toutes les communes, le nouveau magasin Carrefour a attiré les foules et les curieux. Ce nouvel établissement de 3 135 m² renferme 25 boutiques et devrait générer 350 emplois. Dix-huit ans après le rachat de l’enseigne Continent de Punaauia, il est le quatrième hypermarché de l’enseigne Carrefour.

Politique

Le budget 2015 présenté aux élus du CESC

Edouard Fricth était entouré de ses ministres, hier matin pour une présentation informelle du budget 2015 aux conseillers du CESC. C’est un budget de continuité selon les propos de Pays Nuihau Laurey, avec la poursuite des actions en matière de redressement financier et de la relance de la commande publique, amorcée en 2013. Le président du pays devrait rencontrer la majorité demain pour discuter avec eux de ce budget, et le point d’orgue de cette réunion sera l’augmentation de l’enveloppe destinée au financement du Contrat d’Aide à l’Emploi. Edouard Fricth n’ignore pas qu’un amendement dans ce sens va être fait, mais il ne veut pas s’appuyer que sur cette solution pour faire baisser le taux de chômage. Le président du pays a tout de même assuré qu’au premier collectif budgétaire prévu fin février début mars, le gouvernement pourvoira au financement du CAE. Il a aussi annoncé l’ouverture du projet aquacole à la fin du premier semestre 2015 avec la pose de la première en mai prochain.

Nuihau Laurey s’est séparé de son directeur de cabinet

Le Vice-président a en effet remercié la semaine dernière son directeur de cabinet, Bernard Geoffroy. Interrogé hier sur ce sujet, en marge de la présentation du Budget au CESC, Nuihau Laurey a botté en touche en évoquant : « différents désaccords sur la conduite d’un certain nombre d’action ». En interne, au gouvernement, on évoque une perte de confiance entre le ministre et son principal collaborateur. Spécialiste des finances du pays, Bernard Geoffroy était déjà au cabinet de l’ancien ministre de l’Economie et des Finances de l’UPLD, Pierre Frébault. Il avait ensuite rejoint le cabinet de Nuihau Laurey dès la nomination du premier gouvernement Flosse en 2013.

Fait divers

Un homme a agressé son oncle au coupe-coupe

Dimanche soir, vers 21h15, une dispute familiale sur fond d’alcool a éclaté dans le quartier Hitimahana à Mahina. Une bagarre s’en est suivie et un homme de 46 ans s’est saisi d’un coupe-coupe pour porter un coup à son oncle par alliance. La victime, également âgée de 46 ans, a été très sérieusement atteinte au niveau du cou. L’homme a été évacué vers l’hôpital de Taaone dans un état très préoccupant mais son pronostic vital n’est heureusement pas engagé. L’agresseur a quant à lui été interpellé par les gendarmes de Arue et placé en garde à vue. hier, il a été présenté à un juge d’instruction, mis en examen pour « violence avec arme » et laissé libre sous contrôle judiciaire dans l’attente des suites de l’enquête.

Société

La mairie de Papeete prend des disposition pour lutter contre la recrudescence des violences

hier après-midi, une convention de coordination de la police municipale de Papeete et des forces de l’ordre de sécurité de l’Etat a été signée entre le tavana de Papeete Michel Buillard, , et le haut-commissaire Lionel Beffre, de la République.
Cette convention est destinée à assurer une complémentarité entre la DSP et la police municipale. Plusieurs priorités ont été fixées comme par exemple la lutte contre la toxicomanie, la prévention des violences scolaires ou encore la prévention des regroupements bruyants. Lionel Beffre est persuadé que ces vidéos vont en dissuader plus d’un. Les relations existantes entre la DSP et la police municipale sont fondées sur trois pieds selon le Haut commissaire. En premier ordre le diagnostique de la sécurité, qui permet de définir des priorités d’actions. Actuellement, 18 caméras sont placées un peu partout dans la ville de Papeete. L’an prochain, la municipalité en rajoutera 8 autres. A noter que l ’Etat participera à hauteur de 4,2 millions de Fcfp pour le raccordement de ces caméras à la DSP.

Justice

Les recours sur l’existence du Haut conseil devraient être examinés à Paris

Hier matin, le tribunal administratif de la Polynésie française a examiné les recours d’Oscar Temaru et du haut-commissariat déposés contre les textes instaurant le Haut conseil. Le rapporteur public a requis un sursis à statuer et la transmission des recours au Conseil d’Etat. La décision sera rendue sous huitaine. Si le tribunal devait suivre ces réquisitions, le Haut conseil bénéficierait d’un nouveau sursis, jusqu’à ce que la juridiction parisienne tranche. La recréation de cette institution souvenez vous avait été annulée en février 2014 par le Conseil d’Etat, mais l’assemblée avait voté une nouvelle délibération pour lui permettre de poursuivre son activité. L’avocat d’Oscar Temaru, Maitre Philippe Neuffer, explique pourquoi, selon-lui, l’assemblée n’était pas compétente pour créer le Haut Conseil. Rappelons que le Haut conseil est une institution chargée de veiller à la sécurité juridique des textes du pays. Créée en 2004, elle a été supprimée par la réforme de la loi organique de 2011 et re-créée par le gouvernement Flosse en 2013.

Article précedent

Miss France : votre Miss a-t-elle une chance de gagner ?

Article suivant

1ère édition de l'exposition Fenua Passion, Le Fare des Créateurs !

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

Journal de 7:30 le 03/12/14