JournauxPodcasts

Journal de 12:00 le 16/12/13

zika

SANTE

La lutte anti-vectorielle se prépare

La semaine dernière l’Etat et le pays, en appelaient aux maires, relais de proximité avec la population, pour lutter contre les épidémies de dengue et de zika.
Aujourd’hui le plan de lutte anti-vectorielle va bientôt être mis en œuvre. Mais avant même qu’il ne débute, certaines voix se sont soulevées ce weekend contre l’usage d’un produit, le malathion, depuis écarté par la présidence.
En pratique, un quadrillage précis des terrains sera élaboré avec les maires. Chaque municipalité devra également monter une cellule active composée de 13 personnes qui chaque jour traitera une zone bien définie. Toutes les communes devront être traitées en totalité en six semaines, avant un second passage.
Les premiers traitements chimiques débuteront dans les dix prochains jours.
A noter que les autorités ont fait savoir que l’usage du malathion, un insecticide cancérigène, interdit en métropole depuis 2007 n’était plus envisagée. A ce jour le choix de l’insecticide se porte sur le deltaméthrine. Un produit biologique larvicide sera également intégré dans le traitement pour ce qui concerne les gites et les eaux stagnantes.

La diffusion d’insecticide inquiète les apiculteurs

Selon le Syndicat des Apiculteurs de Polynésie française, la diffusion d’insecticide en grande quantité, dans le cadre du plan de lutte contre la dengue et le zika, est une méthode trop peu efficace et écologique.
Une telle technique décimerait des ruches entières selon eux. Outre la production de miel, dont l’importation au fenua est désormais interdite, elles seraient indispensables au processus de pollinisation.
Une rencontre entre les apiculteurs et les autorités est prévue demain. D’autres rencontres devraient suivre dans la semaine, le ministère de l’agriculture et le Service du Développement Rural verront des professionnels comme les maraîchers ou les agriculteurs bio pour tenter de limiter les impacts environnementaux de cette pulvérisation.

SOCIÉTÉ

La fermeture des centres de loisirs…pour la ministre « la responsabilité est partagée »

En ce premier jour de vacances, la grande majorité des centres sont restés fermés, faute de budget. Les CVL affiliés à l’Union pour la jeunesse (UPJ) accueillent plus de 4 000 enfants dont 83% d’entre eux bénéficient d’une bourse financée par la CPS.
Alors, comment une telle situation est-elle possible ? Pour la ministre de la Solidarité Manolita Ly, l’ensemble des crédits accordés aux centres de loisirs a tout simplement été consommé. Afin que cette situation ne se renouvelle pas l’année prochaine, la ministre demande aux dirigeants de CVL de transmettre leurs projets de budgets prévisionnels dès le début d’année 2014 à la direction des affaires sociales.

Les habitants de Moorea s’organisent pour les préparatifs de Noël

A dix jours du réveillon, il y avait foule ce weekend dans les magasins de Tahiti.
Parmi les clients, il y en avait aussi de Moorea. Beaucoup d’entres eux, sont venus à Papeete pour faire leurs emplettes de Noël.Et ce n’est que le début. Avoir le choix dans les idées cadeaux,  ne pas se faire prendre par le temps, telles sont, entre autre, les raisons pour lesquelles les habitants de l’île sœur ont décidé de commencer à faire leurs courses. Pour les armateurs de bateaux, ce rush n’est pas une surprise. Pour assurer au mieux le service, les équipes du bateau ont été  renforcées.

370 familles de Punaauia vont finalement fêter Noël

C’était l’objectif de l’association A Tauturu ia na, l’association des familles catholiques et la Maison pour tous de Punaauia, trois associations qui se sont associés pour la troisième année consécutive autour de l’opération « repas de Noël des familles démunies de Punaauia ».
Durant les deux dernières semaines, ils en ont appelé à la charité des habitants de la commune, pour offrir des denrées alimentaires à des familles dans le besoin.
Les dons récoltés ont été remis aux familles ce samedi dans la matinée et ont pu bénéficier à près de 2000 personnes.
La générosité a été telle que les associations sont reparties avec deux glacières de vivres en trop. Elles ont été confiées au père Christophe pour qu’il les redistribue à des familles d’autres communes.

SPORTS

Défi réussi pour Cyril et Anthony Camus !

Père et fils ont réalisé le tour de Tetiaroa à la nage.
Parcours de 27km qu’ils ont réalisé en 10h et 9mn sans palmes, hier. Une passation de relais a eu lieu toutes les 20minutes. Interrogé la veille du départ, le père nous confiait sa préparation physique mais aussi mentale.
Son fils, n’a « douté à aucun moment ».
Ils avaient déjà réalisé le tour de Moorea à la nage en relais en 2011 en 13 h et 44mn.

Article précedent

LOCAL MAG n°18 – Décembre 2013

Article suivant

Répondeur de 6:30 le 16/12/13

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

Journal de 12:00 le 16/12/13