JournauxPodcasts

Journal de 7:30 le 29/11/14

chikungunya-ok

Santé

Un point sur l’épidémie de Chikungunya et 7 000 cas de supplémentaires on été recensés seulement cette semaine

Dans son dernier bulletin de veille sanitaire, la direction de la santé estime maaintenant à plus de 18 000 le nombre de cas depuis le début de l’épidémie. Cette semaine, pas moins de 7 000 cas supplémentaires ont été recensés. 94% provient de Tahiti et Moorea mais l’épidémie est en augmentation aux îles Sous-le-vent. Au total, quatre décès ont été enregistrés depuis le début de l’épidémie dont deux cette semaine : un nouveau né de 8 jours et un octogénaire.

Et 70% de la population passera par le virus selon les estimations

C’est le constat dressé par le chef du service des urgences du CHPF du Taaone, qui a affirmé hier que 70% de la population polynésienne devrait être touchée à terme par le virus du Chikungunya. Pour palier à l’affluence des malades le gouvernement a décidé de renforcer les moyens médicaux dédiés. Le dispensaire des Tuamotu-Gambier qui jouxte le CHPF sera désormais appelé en renfort » de l’hopital. La Vice-présidence a annoncé dans un communiqué que le nombre de médecins de permanence était augmenté le weekend Dans trois secteurs de l’île : Mahina-Papeete, Papeete- Punaauia et Taravao et presqu’île. Ce sont 8 médecins libéraux qui seront désormais de permanence au lieu de 5 habituellement.

Politique

Le président Edouard Fricth a déclaré qu’il voulait « calmer les esprits »

En marge des journées du Numérique à la CCISM. le président du Pays, Edouard Fritch, s’est exprimé hier, au lendemain du vote de la résolution. Ce vote a mis à jour les dissensions existantes entre les élus de l’Assemblée de la Polynésie et le gouvernement. Mais le président du Pays préfère relativiser et « calmer les esprits » en affirmant que c’est le nucléaire qui est un sujet sensible et non l’aspect politique qui a perturbé la majorité.
Il considère que cette résolution aurait dû être plus réfléchie et surtout qu’il fallait y associer plus de monde pour dégager un consensus.

Education

Un école du numérique lancée à Tahiti

En effet et c’est l’Organisation des professionnels de l’économie numérique qui a repris l’organisation des 6ème rencontres du numérique qui se sont déroulées ces deux derniers jours. Hier midi, les participants ont fait le bilan des échanges et réflexions qui en avait découlés. Trois conférences se sont tenues afin de dresser le tableau du paysage numérique au fenua. Des ateliers ont été animés par des spécialistes et les conclusions devraient maintenant servir de feuille de route et de propositions pour le gouvernement. Principale initiative en projet, l’ouverture d’une école d’art et des métiers numérique. Frédéric Dock, président de l’Organisation estime que cette école va permettre de « lancer de jeunes polynésiens dans la production d’images 3D et si possible de jeux vidéos ».

Santé

Se soigner à l’ananas c’est possible!

Extraire la bromélaïne de l’ananas pour soigner, c’est un des projets retenus lors de l’appel à projets « économie circulaire » lancée par le Pays et l’Agence de l’environnement et la maîtrise de l’énergie (ADEME) le 30 juin dernier. 11 projets ont été déposés, ils devaient avoir un caractère innovant, structurant, et bien sûr présenter une exemplarité environnementale. Pierre Munier directeur technique à l’usine de jus de fruit de Moorea est un des 4 lauréats de cet appel à projet. Il a travaillé sur la valorisation des déchets organiques et notamment l’ananas, en extrayant la bromélaïne. Reste désormais à sélectionner le bureau d’étude pour les aider au montage du projet.

Évènement

Alterniba c’est aujourd’hui

La place Tarahoi sera en fête aujourd’hui puisque qu’elle accueillera la première édition du festival Alternatiba. Presque une marque aujourd’hui, Alternatiba, relativement bien installé en métropole depuis le premier festival au Pays Basque en octobre 2013, débarque donc à Tahiti. Festival écolo et solidaire, il doit permettre de soulever débats, discussions et expliquer comment construire notre société de demain. Des personnes qui croient en une économie solidaire et au respect de l’environnement il y en a au fenua, et Alternatiba Tahiti compte bien le prouver ! Des animations pour les enfants, des débats, sans oublier les performances lives de plusieurs artistes du fenua tels que Takanini, Fayawaya ou encore Tikahiri, Alternatiba sera ouvert entre 9h et 20h. Le programme complet est à retrouver sur notre site internet radio1.pf

Article précedent

70% de la population sera touchée par le chikungunya

Article suivant

Journal de 12:00 le 29/11/14

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

Journal de 7:30 le 29/11/14