ACTUS LOCALESPACIFIQUE

Le gouvernement est tombé en Nouvelle-Calédonie

La chute du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie était annoncée. Elle a finalement eu lieu mardi (lundi à Tahiti, NDLR) avec la démission de ses trois membres issus du parti Calédonie Ensemble.

Comme le rapporte le quotidien Le Monde, c’est le vote d’un train de mesures fiscales, lundi à Nouméa, qui a précipité la décision des trois élus Calédonie Ensemble de quitter le gouvernement collégial dirigé par Cynthia Ligeard. Au lendemain des élections de mai 2014, les trois principaux partis de la droite calédonienne s’étaient entendus pour former un « contrat de gouvernance solidaire ». Mais les dissensions entre ces partis, notamment sur ces réformes fiscales, ont finalement conduit à la chute du gouvernement. Des dissensions causées principalement par le refus du Front Pour l’Unité (FPU) de voter les réformes avec la majorité.

Un nouveau gouvernement le 31 décembre

Comme le rapportaient lundi soir (à Tahiti, NDLR) nos confrère de Nouvelle Calédonie 1ère, la loi organique prévoit un délai de 15 jours avant l’élection du prochain gouvernement. La date de l’élection est donc fixée au soir de la Saint-Sylvestre, le 31 décembre.

Article précedent

Deux nouvelles applications Radio1 et TiareFM

Article suivant

Sydney : trois morts, dont le preneur d'otages

1 Commentaire

  1. 16 décembre 2014 à 5h58 — Répondre

    Pile-poil un mois après le passage de François Hollande et sa cour, Edouard Fritch, etc… et c’est le bordel partout hohohohohoho [email protected]

    http://www.liberation.fr/politiques/2014/11/17/en-nouvelle-caledonie-hollande-en-equilibre-sur-la-neutralite-francaise_1144549

Laisser un commentaire

PARTAGER

Le gouvernement est tombé en Nouvelle-Calédonie