ACTUS LOCALESECONOMIE

La grande distribution pèse 85 milliards de chiffres d’affaires

Le secteur de la grande distribution à dominante alimentaire présente un degré de concentration « très élevé » en Polynésie, peut-on lire dans le premier Observatoire des concentrations rendu public le 1er février dernier par l’autorité polynésienne de la concurrence.

Le premier Observatoire des concentrations rendu public le 1er février dernier par l’autorité polynésienne de la concurrence remarque que le secteur de la grande distribution présente un degré de concentration « très élevé ». Un acteur du secteur possède près de deux tiers du marché. Le secteur de la distribution à dominante alimentaire réalise un chiffre d’affaires global de 85,2 milliards de Fcfp. Et bien que les commerces de détail de ce secteur soient plus de 350, ce sont les dix plus gros établissements qui réalisent 45% du chiffre d’affaires global, soit 38,9 milliards de Fcfp. Le groupe leader en Polynésie réalisait fin 2014, 38,4% du chiffre d’affaires global des commerces de détail et 64,8% de celui des grandes surfaces. Avec l’ouverture de nouveaux établissements en 2014 et 2015, il est possible que ces ratios s’accroissent. Cependant, « tout rapprochement entre opérateurs, quels qu’ils soient, renforcerait évidemment le degré de concentration du secteur mais ne changerait pas substantiellement la capacité d’action des acteurs correspondant aux positions qu’ils occupent actuellement », note l’autorité. L’Observatoire des concentrations permet d’avoir une photographie de l’économie polynésienne permettant d’orienter les politiques publiques, notamment celle de la concurrence. Il permet aussi à l’autorité de disposer d’un outil de vigilance en matière de pratiques anticoncurrentielles et enfin d’avoir une meilleure connaissance des groupes d’entreprises et de constater, le cas échéant, si des opérations n’ont pas été notifiées. Les entreprises réalisant un chiffre d’affaires supérieur à 500 millions de Fcfp et les commerces à dominante alimentaire réalisant un chiffre d’affaire supérieur à 200 millions doivent déclarer leurs informations à l’Observatoire.

Article précedent

Portrait : Jean Pierre Lerest, un Frère de La Mennais en super forme

Article suivant

Super Bowl: New England réussit un incroyable "come-back"

7 Commentaires

  1. neyo
    5 février 2017 à 23h57 — Répondre

    Maintenant quelles sont les actions qui vont etre menées. On sait qu’il faut remettre de la.concurrence.. jamais notre pouvoir d’achat n’a jamais ete aussi faible on se fait voler par ces groupes tel carrefour

  2. Tiare
    6 février 2017 à 2h33 — Répondre

    Avec un tel chiffre d’affaires,ils devraient être plus à cheval sur l’affichage des prix en rayons avec code barres et ceux affichés à la caisse,qui peuvent différer dans bien des cas et cela, au détriment du portefeuille du consommateur, comme par hasard…

  3. Iritahua
    6 février 2017 à 5h27 — Répondre

    Ça chiffre par milliards et les salaires ça chiffre par le smig, vive les carrefour

  4. JBFouché
    6 février 2017 à 6h19 — Répondre

    Et ce groupe ne se contente pas de quasi monopoliser la distribution..il possède en amont sté d’importation , usine de charcuterie , régie publicitaire , bientôt également producteur en propre des légumes distribués au sein de ce groupe , plusieurs grands hôtels etc etc….tous cesdomaines avec lesquels il est quasiment impossible de commercer…à moins de faire partie de ce « clan »….

  5. 6 février 2017 à 8h33 — Répondre

    Ce que nous voyant, détermine bien que secteur secondaire, tire ces ressources des produits d’importations, serte elle fait vivre des familles, en contre sens elle appauvrit la masse populaire, qui survit avec les moyens dévolus ou par mendicité. A l’évidence nous ne possédons aucune ressource du secteur Primaire qui est le poumon de tous les secteurs, qui pourrait faire évoluer notre économie et de donner de l’emplois a masse populaire. Actuel nous dépendons des ressources primitive de celle de l’état français, ALORS !!! que fait nos élus a foutre en l’air l’argent publique.
    Au lieu d’évoqué que des illusions a la population, ils feront mieux de se lever, et de bouger leurs culs.

  6. tama
    6 février 2017 à 9h01 — Répondre

    Carrefour a le Monopole il reste quand mémé le moins cher de tous .Et il développe des emplois .avec leurs sociétés de distributions,Leurs Sociétés de distribution revendent a Carrefour et a la sortie les prix double .Si carrefour importaient tous les prix serait plus bas

  7. Tiare
    7 février 2017 à 11h09 — Répondre

    « Le moins cher » c’est vite dit, disons qu’il y en a pour toutes les bourses.A part ça on peut affirmer que carrefour ,est loin d’être connu pour sa grande générosité envers les plus nécessiteux.Combien de tonnes de denrées passent à la poubelle, ou sont soldées avant leur date limite de consommation, au lieu d’être spontanément données à des associations?Et dire que lors d’ appels aux dons de toutes sortes,c’est toujours devant ces grandes surfaces qu’on fait appel à la générosité mais  » de la POPULATION envers ses semblables ».Navrant.( A moins qu’il ne le fasse mais de façon non médiatisée..???.)

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

La grande distribution pèse 85 milliards de chiffres d’affaires