ACTUS LOCALESCULTURE

La pirogue Hokule’a accueillie à Taputapuatea

2017-04-25-HOKULEA-RAIATEA-9
2017-04-25-HOKULEA-RAIATEA-8
2017-04-25-HOKULEA-RAIATEA-6
2017-04-25-HOKULEA-RAIATEA-4
2017-04-25-HOKULEA-RAIATEA-3
2017-04-25-HOKULEA-RAIATEA-1
2017-04-25-HOKULEA-RAIATEA-7

Le président de la Polynésie française, Edouard Fritch, accompagné du ministre de la Culture, Heremoana Maamaatuaiahutapu, s’est rendu, mardi, à Raiatea, sur le site de Taputapuatea, afin d’assister à la cérémonie traditionnelle d’accueil des équipages des pirogues doubles Hokule’a et Hikianalia.

Après un périple de trois années, les deux pirogues polynésiennes ont finalisé leur tour du monde, débuté à Raiatea en juillet 2014, et ce uniquement de manière traditionnelle avec pour seuls instruments de navigation, l’observation des étoiles et de l’environnement. Le président a mis en exergue cette prouesse technique et humaine desPolynésiens, qui leur a permis de parcourir les océans et de coloniser des terres lointaines.

« Notre présence ici, au cœur de la grande alliance des communautés polynésiennes représentée par Taputapuatea, n’est pas anodine car l’espace sacré où nous nous trouvons actuellement symbolise nos origines, notre connexion avec nos ancêtres, mais aussi notre communion avec les autres peuples polynésiens, et c’est justement pour tout cela que Hokule’a et Hikianalia ont commencé ici même leur tour du monde, emplies comme il se doit du « mana » qui se dégage de ces lieux », a indiqué Edouard Fritch.

Les deux pirogues sont entrées aux alentours de 9h dans la passe de Te Ava Mo’a, au son des pu et des levées de pales de rames. Les membres des deux équipages se sont tout d’abord approchées du rivage, sur le site Taura’a – Tapu, afin de restituer les deux pierres sacrées, après un orero d’accueil de papa Maraehau, et d’un représentant de Hokule’a et Hikianalia.

En effet, au départ de leur voyage, les pirogues doubles ont toutes deux recueilli à bord, une pierre de Taputapuatea chargée du mana ancestral, là-même où, dans les temps anciens, les cadets premiers avaient reçu eux aussi une pierre sacrée de fondation avec laquelle ils partirent à bord de leurs grandes pirogues, jusqu’aux frontières les plus éloignées du grand océan, pour fonder de nouveaux sanctuaires sacrés et y consacrer ainsi les valeurs ancestrales polynésiennes.

Le Président a félicité les Hawaiiens qui ont accompli un tel exploit de navigation, pour une cause partagée par le peuple du grand océan, la préservation de la Terre. Il a également souligné cet enjeu crucial pour les peuples du Pacifique, l’océan étant aujourd’hui menacé par le comportement inconsidéré d’autres peuples du monde engagés dans une mondialisation effrénée, en grande partie responsable du changement climatique. Les peuples du Pacifique subissent déjà les effets désastreux de cette situation.

Le président a également rappelé que les dirigeants des états insulaires polynésiens, réunis au sein du « Polynesian Leaders Group », étaient déjà intervenus sur ce thème en 2015 à la COP 21 à Paris, à travers une déclaration commune intitulée « Polynesia Against Climate Threats », signée à Taputapuatea en février 2016, puis consolidée le 28 juin 2016 dans le cadre de la déclaration sur l’océan « Te moana a Hiva ».

Une résolution portant sur dix points en faveur du développement durable et, plus particulièrement, sur la protection de la mer et des ressources marines, a en outre été établie par l’ensemble des pays du Pacifique à Fidji, en mars 2017, dans le cadre d’une alliance historique. Cette déclaration sera portée au sein de l’ONU à New York, en juin prochain, dans le cadre de la conférence sur les océans.

« Ce n’est pas un hasard si tous ces messages sont partis de Taputapuatea, berceau de la civilisation polynésienne, dont l’aura culturelle s’étend aux confins du triangle polynésien, haut lieu sacré que nous souhaitons voir inscrire, cette année, au patrimoine mondial de l’humanité, pour susciter justement l’intérêt et la reconnaissance de tous les peuples du monde », a souligné le Président.

Communiqué de la présidence.

Article précedent

Le Paepae a Hiro au rythme du « Ta’iri Pa’umotu »

Article suivant

Les candidats à Mister Tahiti sur le gril de l’oral

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

La pirogue Hokule’a accueillie à Taputapuatea