ACTUS LOCALESPOLITIQUE

Le Tahoeraa attaque Bouteau, « honteux » pour Fritch

© Radio 1

Dans une question au gouvernement, mardi matin à l’assemblée, l’élue Sandra Levy-Agami a demandé, au nom du groupe Tahoeraa, la démission de la ministre du Tourisme, Nicole Bouteau, en raison du « conflit d’intérêt » avec son mari responsable des pompiers et gréviste la semaine dernière avec la CSTP-FO. Une question « honteuse et mesquine » pour le président Edouard Fritch, qui a répondu en affirmant que sa ministre avait « assuré la gestion de cette crise ».

Seule élue à poser une question au gouvernement, mardi matin à Tarahoi, Sandra Levy-Agami a interpellé l’exécutif local sur sa gestion de la grève. Mais au terme de sa question, largement remaniée par rapport à celle prévue initialement, l’élue orange a finalement demandé, au nom de son groupe, la démission de la ministre du Tourisme, Nicole Bouteau, en raison du « conflit d’intérêt » avec son mari pompier gréviste de la CSTP-FO la semaine dernière. Sandra Lévy-Agami a donc demandé le « remplacement » de Nicole Bouteau par un « ministre impartial ».

Présent dans l’hémicycle, le président Edouard Fritch a taclé « une certaine confusion d’esprit » de l’élue orange sur les deux grèves : celle de la CSTP-FO la semaine dernière et celle de O oe to oe rima toujours en cours. La première, terminée, relevant du Pays et la seconde, toujours en cours, relevant de l’Etat. Pour Edouard Fritch, c’est le ministre compétent, Luc Faatau, qui a réglé ce conflit pour le Pays. Alors que Nicole Bouteau « a assuré la gestion de cette crise » au ministère du Tourisme. Le président du Pays a qualifié de « honteuse et mesquine » la demande de démission de Nicole Bouteau et a dénoncé la récupération politique de cette grève par le Tahoeraa.

Article précedent

Faana Taputu : "Servir la population, c’est notre mot d’ordre"

Article suivant

Replay AVLP - Caroline Bonnard - Lettre ouverte à la bienveillance de vos coeurs - 23/05/2017

9 Commentaires

  1. Tiare 1
    23 mai 2017 à 17h10 — Répondre

    Si M. Faatau a du par la force des choses signer un protocole d’accord avec M. Galenon, on peut néanmoins regretter le mutisme de la ministre du Tourisme Mme Bouteau dans le règlement de ce conflit. Aucun mot d’excuses proféré à l’ intention des touristes parqués comme du bétail à l’aéroport . La carpe dans toute sa splendeur, à moins que je n’ai zappé quelque chose.

  2. 23 mai 2017 à 17h42 — Répondre

    Ce qui est sûr c’est que quelque soit les explications, ça la fout mal d’avoir une ministre dans le secteur est saboté par son propre mari, même s’il n’était pas tout seul.
    . Ce n’est pas le fait d’exercer le droit de grêve qui pose problème mais les conséquences d’une grève dans un secteur aussi vital. De plus ce moyen extrème de revendication est mal perçu quand on regarde la qualité de travail et le niveau de rémunération face aux autres polynésiens moins bien lotis et qui ne font jamais grève..Le silence de la ministre vient faire écho de son silence concernant son ancien bras droit qui a abusé de la confiance de tant de braves gens (dénoncé par radio 1). Elle n’y est pour rien mais il règne une atmosphère malsaine autour de ces affaires qui se multiplient autour de Nicole Bouteau.

  3. Teina
    24 mai 2017 à 6h08 — Répondre

    Le mari de la ministre n’est hélas pas un exemple intègre d’un fonctionnaire modèle. Ne soyez pas surpris qu’il soit prochainement promus au grade d’ingénieur sans passer de concours de reclassement, ni d’obtention de diplôme qualifiant.

  4. Iritahua
    24 mai 2017 à 6h53 — Répondre

    Levy sait bien regarder dans l’œil de l’autre, la grosse qu….. dans la sienne, elle ne voit pas. Fais le ménage dans votre groupe d’abord, votre président. Vous êtes toutes et tous à piller les biens du territoire et à voter tous les avantages en vos faveurs.

  5. simone grand
    24 mai 2017 à 7h49 — Répondre

    La cohérence milite en effet pour que la ministre du tourisme dont le secteur a été largement impacté par les actions de son conjoint dont elle ne pouvait ignorer les intentions démissionne.
    En effet, informée, elle aurait dû protéger son secteur en prenant des mesures minimisant l’action nocive de son conjoint.
    Au lieu de ça, elle s’est tue et l’a donc protégé au détriment du secteur qu’elle doit promouvoir.
    Même si j’ai écrit ci-dessus est faux, la confiance est perdue.
    A la veille d’élections, ce n’est pas bon pour le parti.

  6. boules
    24 mai 2017 à 7h54 — Répondre

    c’est toujours son mari !

  7. tam
    24 mai 2017 à 8h32 — Répondre

    Elle n’y est pour rien oui d’accord, mais ce n’est pas une raison pour ne rien faire on ne la voit nulle part: la réunion des prestataires touristiques de Tahiti prévue la semaine dernière elle n’y été pas! la réunion des prestataires touristiques de Moorea elle n’y est pas non plus! Les touristes qui prennent les « poti marara »…aucune aide pour soulager ces personnes face à cette situation. Madame la ministre, si vous ne voulez pas démissionner par intérêt personnel, c’est votre choix…mais au-delà de cela, soyez sur le terrain et soutenez nous, prestataires touristiques qui pâtissons les premiers de cette état de fait. Comment allons nous combler ce manque à gagner…y avez-vous songé?

  8. nora
    24 mai 2017 à 9h33 — Répondre

    Incompétence totale de Madame Bouteau. Comme l’écrit Tiare 1  » la carpe dans toute sa splendeur  »… comme l’écrit Simone Grand, la cohérence milite pour qu’elle démissionne. Et comme le souligne Tam, elle semble plutôt absente et pas concernée par le  » Tourisme  » …

  9. MATA
    25 mai 2017 à 22h57 — Répondre

    Ce qui est honteux c’est ce gouvernement qui ne prend pas ses responsabilités et qui cherche à couvrir toujours et encore les incompétents et condamnés qui le compose au détriment de l’intérêt général et de la santé financière de notre pays. Et le tahoeraa n’a pas de leçon à donner en la matière. TOUS les mêmes des donneurs de leçons qui n’ont aucune morale. STOP CORRUPTION

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Le Tahoeraa attaque Bouteau, « honteux » pour Fritch