ACTUS LOCALESEDUCATIONPodcasts

Le vice recteur n’a pas apporté de bonnes nouvelles de métropole.

Nicolas Broseus © Cédric Valax

Pour la première fois depuis son retour de Paris, le vice-recteur rencontrait les représentants des professeurs à propos des suppressions de postes prévues par l’éducation nationale sur le territoire.

Si nous revenons 10 jours en arrière, les professeurs se mobilisaient contre la suppression annoncée de 177 postes d’enseignants. Aujourd’hui, et après la visite du vice recteur à Paris, le nombre de postes à supprimer est descendu à 136… C’est toujours trop selon Nicolas Broseus, porte parole de l’intersyndicale des professeurs.

A noter qu’une délégation des représentants des professeurs a prévu de monter à Paris pour défendre leurs intérêts eux-même la semaine prochaine.

Dans notre podcast : Nicolas Broseus explique que les mesures ne sont pas celles qu’ils attendaient, surtout en ce qui concerne les CPE (conseiller principal d’éducation).

Article précedent

Tatauroscope du vendredi 23 mars 2012

Article suivant

La perpétuité pour le pédophile multirécidiviste.

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

Le vice recteur n’a pas apporté de bonnes nouvelles de métropole.