ACTUS LOCALESEDUCATIONSANTÉ

L’UNSA-Éducation fait des propositions pour une meilleure sécurité sanitaire à l’école

©Archives Radio1/Wallis Gleize

L’UNSA-Éducation  Polynésie est sur la même ligne que la ministre Christelle Lehartel : tout faire pour continuer à enseigner en présentiel. Mais la fédération s’alarme des inégalités entre établissements sur le plan des moyens matériels. Son secrétaire général, Thierry Barrère, demande la mutualisation des moyens communaux. Et des tests hebdomadaires pour les internes.

« Sur la même ligne que le ministère, en partie, dit le secrétaire général de la fédération UNSA-Éducation Polynésie, Thierry Barrère, nous prônons effectivement le présentiel, et nous avons bien vu les limites de l’apprentissage à distance pendant le confinement puisqu’il y avait beaucoup d’élèves qui n’avaient pas les moyens de se connecter. Mais nous avons aussi nos différences. »  Si les enseignants sont prêts à passer à l’enseignement en distanciel s’il le faut, dit le syndicaliste, il ne faut pas qu’il y ait à nouveau de rupture d’égalité entre les élèves.

La forte incitation à la vaccination des élèves et des personnels de l’Éducation est « un point d’achoppement » entre l’UNSA et le ministère. Plutôt que de demander à chacun de convaincre les résistants au vaccin, la fédération syndicale aurait préféré que ce soit l’institution qui se charge de cette mission.

Une autre demande concerne les internes. Ils ont été testés avant leur retour, puis à leur arrivée, mais l’UNSA souhaiterait qu’ils soient testés une fois par semaine, notamment « pour rassurer les parents. »

Autre suggestion de l’UNSA, la mutualisation des moyens communaux, parfois insuffisants pour assurer l’hygiène : « Au même titre que l’intercommunalité sur l’eau ou les pompiers, on a pensé qu’on pouvait mutualiser les moyens entre communes pour leur permettre de faire face au manque de personnel ».

 

Article précedent

Rentrée scolaire : le "quoi qu'il en coûte" de l'Éducation

Article suivant

Les chefs d'entreprise réclament une campagne de vaccination plus musclée

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

L’UNSA-Éducation fait des propositions pour une meilleure sécurité sanitaire à l’école