ACTUS LOCALESEDUCATIONSOCIALSOCIÉTÉ

Margaret’s Place au Diadème : une « safe room » pour les élèves

Le président, Édouard Fritch, le vice-président, Tearii Te Moana Alpha, et la ministre de l’Éducation, Christelle Lehartel, ont visité ce mardi matin le premier Margaret’s Place du fenua. Ce concept de « safe room », financé par la fondation Paul et Mareva Marciano et le Pays, a pour objectif de protéger les élèves victimes de violences.

Le président, Édouard Fritch, accompagné du vice-président, Tearii Te Moana Alpha, et de la ministre de l’Éducation, Christelle Lehartel, a visité, mardi matin, le dispositif Margaret’s Place, au lycée du Diadème, à Pirae. Sur place, il a pu échanger avec la psychologue et les élèves ambassadeurs de ce lieu dédié aux lycéens ainsi qu’avec Mareva Georges, qui était en visioconférence depuis les États-Unis. Ce dispositif a pour objectif d’être un foyer de sécurité et de confiance pour les élèves victimes de violences familiales et/ou exclus du système scolaire. Le concept de « safe room » développé par Margaret’s Place a été créé par la fondation américaine « Safe At Home » créée par Joe Torre, qui a lui-même grandi dans un foyer violent. Plus de 100 000 enfants ont déjà pu être aidés ainsi aux États-Unis.

« Denim Day » demain au lycée pour protester contre les violences sexuelles 

Ouvert en partenariat avec la fondation Paul et Mareva Marciano, ce dispositif accueille les jeunes dans un espace convivial pour rencontrer la psychologue et/ou pour s’investir dans des actions de prévention de la violence. À titre d’exemple, une des actions portées par l’espace Margaret’s Place et le lycée Diadème est l’organisation de la journée du « Denim Day » avec les élèves volontaires. Cette campagne à dimension mondiale, développée par la Fondation Peace Over Violence, vise à sensibiliser toute la communauté scolaire et à la fédérer contre les violences sexuelles.

Margaret’s Place au lycée du Diadème

©Présidence

Si le succès de cet espace Margaret’s Place au lycée Diadème se confirme, il sera envisagé d’ouvrir un second dispositif à la presqu’île, toujours en partenariat étroit avec la fondation Paul et Mareva Marciano.

Avec communiqué

Article précedent

Recette du jour : Blondie

vaccin covid-19
Article suivant

Les prochaines dates des vaccinodromes

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

Margaret’s Place au Diadème : une « safe room » pour les élèves