ACTUS LOCALESNOUVELLE-CALEDONIE

Nouvelle-Calédonie : encore une intrusion et un incendie à l’usine du Sud

Un incendie criminel a détruit des engins et du matériel de chantier sur le site de l’usine du Sud, exploitée par Vale, rapportent les Nouvelles Calédoniennes. La revente de ce complexe métallurgique et minier est au cœur d’importantes tensions politiques, sociales et sécuritaires depuis plusieurs semaines.

Des intrus ont allumé un incendie, lundi après-midi, sur le site industriel de Goro, dans le sud de la Grande Terre, rapportent Les Nouvelles Calédoniennes. Selon Vale NC, filiale du géant brésilien de la mine qui exploite l’usine depuis son lancement en 2011, « un groupe d’individus s’est introduit sur le site de la mine de Goro ». Ils ont caillassé des personnes d’une société sous-traitante qui procédaient à la sécurisation de leurs engins, continue l’industriel dans un communiqué, et ont déclenché plusieurs incendies dans la fosse minière », embrasant des engins appartenant à des sous-traitant locaux, des tuyaux et des pneus.

Des « attaques organisées » d’après Vale

Il a fallu plusieurs heures aux sapeurs-pompiers pour venir à bout des différents foyers et réduire les risques de propagation, reprend le quotidien de Nouméa. D’après Vale, qui a annoncé fin 2019 son intention de revendre le site et de quitter la Nouvelle-Calédonie, « toutes les attaques et les destructions que nous subissons sont le fait de groupes très organisés, faisant visiblement partie des groupes de personnes qui bloquent actuellement le site de Goro ».

De nombreux blocages d’infrastructures ou d’axes routiers ont été organisés ces dernières semaines par des opposants au projet de revente du site à un consortium composé d’investisseurs locaux et étranger, dont la multinationale du courtage de matières premières Trafigura. Ces protestations, menées par un collectif du grand sud calédonien et soutenu, entre autres, par le FLNKS, ont plusieurs fois abouti à des accès de violences et à des affrontements avec les forces de l’ordre.

Risque environnemental

Cet incendie à Goro en rappelle un autre, survenu lundi 14 décembre (photo). Le feu avait alors touché « des installations techniques, des stocks de pneus neufs et des litres de lubrifiant pour engins », précise les Nouvelles calédoniennes. Les pompiers de Vale avaient passé une partie de la nuit sur place pour éteindre les flammes. Si aucun blessé n’est pour l’instant à déplorer dans ces dégradations, beaucoup, dont des associations locales de protection de la nature, s’inquiètent pour les potentiels dégâts environnementaux qui pourraient en résulter. L’usine du Sud est un site industriel à haut risque qui utilise notamment de grande quantité d’acide dans son traitement du nickel et du cobalt. Comme le soulignent certains élus, ces dégradations mettent aussi en danger l’appareil de production lui-même, qui fait travailler 3 000 Calédoniens.

Article précedent

Journal de 7h30, le 21/12/2020

Article suivant

Covid : le vaccin de Pfizer autorisé en Europe, que va-t-il se passer maintenant ?

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

Nouvelle-Calédonie : encore une intrusion et un incendie à l’usine du Sud