ACTUS LOCALESNOUVELLE-CALEDONIEPACIFIQUEPOLITIQUE

Nouvelle-Calédonie : Louis Mapou, président du prochain gouvernement de Nouvelle-Calédonie selon Daniel Goa

Après 5 mois d’attente et de désaccord entre les groupes indépendantistes du nouveau gouvernement de Nouvelle-Calédonie, un accord a finalement été trouvé afin de débloquer la situation et d’élire le nouveau président et vice-président. L’Union Nationale pour l’Indépendance (UNI) et l’Union Calédonienne (UC) seraient tombées d’accord pour choisir le candidat de l’UNI Louis Mapou, l’UC prendrait alors les rennes du Congrès, selon Daniel Goa, interrogé par Caledonia.nc. Les explications de notre partenaire Outremer 360°.

En février de cette année, le houleux dossier de la vente de l’Usine du Sud avait fini par faire craquer le 16e gouvernement lorsque les élus indépendantistes avaient décidé de quitter leur fonction, précipitant la chute de l’exécutif calédonien et appelant à de nouvelles élections. Remportées par les groupes indépendantistes de L’UNI et de l’UC avec 6 sièges sur 11, il ne restait qu’à élire la tête du gouvernement.

Malheureusement, les dissensions et désaccords au sein des groupes indépendantistes avaient rendu impossible un déblocage de la situation, chaque groupe plaidant pour son candidat. Une situation de statu-quo qui a depuis 5 mois bloqué l’élection d’un nouveau chef du gouvernement et limité ce dernier aux affaires courantes, sans qu’aucune solution ne puisse être apportée. Une impasse qui devenait problématique, bloquant nombre de décisions locales, alors que l’échéance du troisième référendum approche à grands pas.

Ce serait aujourd’hui la fin des dissensions selon les déclarations du président de l’UC, Daniel Goa, qui annonce qu’un accord a été trouvé entre les partis indépendantistes. Louis Mapou, candidat de l’UNI, aurait été choisi pour endosser le rôle de président du 17e gouvernement tant attendu, selon Daniel Goa, au micro de Caledonia.nc. “Si on a décidé de mettre l’UNI au gouvernement et l’UC au Congrès, c’est bien pour faire les réformes que jusqu’ici l’on n’a jamais faites. Depuis vendredi dernier, j’ai appelé Louis Mapou pour lui dire que le comité directeur de Houaïlou, après mainte discussion, a accepté que l’UNI prenne le gouvernement. On essaye de rassembler tout le monde pour faire un gouvernement d’unité”.

En parallèle de l’élection du président du gouvernement, c’est donc l’autre échéance, celle de l’élection du Congrès, qui permettrait de valider cet accord tant attendu des groupes indépendantistes. Le scrutin pour le Congrès, dont l’échéance est annuelle, pourrait avoir lieu le 23 juillet prochain. Et celui-ci pourrait ainsi profiter à Roch Wamytan, actuel président (UC) du Congrès et ce, depuis 2019.

Un message d’apaisement était également transmis par le président de l’Union Calédonienne, appelant à choisir le chemin des urnes plutôt que de la lutte sur le terrain, à l’image des débordements de décembre 2020 lors de la vente de l’Usine du Sud. “On a essayé d’amener tous nos petits groupuscules indépendantistes et nationalistes pour leur dire de ne pas faire les révolutionnaires, car vous n’irez pas loin sans nous”.

Avec notre partenaire Outremer 360°.

Autonomie-29 juin
Article précedent

Journal de 7:30, le 30/06/21

Article suivant

La revue de presque de Nicolas Canteloup d'Europe 1 - Le Replay du 30/06/2021

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

Nouvelle-Calédonie : Louis Mapou, président du prochain gouvernement de Nouvelle-Calédonie selon Daniel Goa