ACTUS LOCALESPOLITIQUE

Subventions aux communes : Fritch sort les chiffres

Accusée jeudi par le Tahoeraa d’arroser les communes de subventions en cette période pré-électorale, la présidence a diffusé vendredi le montant des subventions effectivement versées aux municipalités polynésiennes pour démontrer qu’il était moins élevé cette année que l’année dernière. Il n’y a donc aucun « emballement » sur les subventions aux communes, précise la présidence.

Lors de sa conférence de presse donnée jeudi, le président délégué du Tahoeraa , Marcel Tuihani, s’est interrogé sur les « 300 millions » de subventions octroyées aux communes « en très peu de temps ». Question évidemment rhétorique pour dénoncer un arrosage électoral juste avant les législatives et territoriales de 2017 et 2018. La présidence a répondu vendredi matin à ces accusation en diffusant les chiffres exacts des subventions aux communes. Un communiqué qui commence par revoir à la hausse le chiffre avancé par Marcel Tuihani : « En fait, depuis le début du mois de septembre, la Commission de contrôle budgétaire et financier (CCBF) a validé pour 394 millions de subventions aux communes ». Un montant auquel s’ajoute des subventions pour un peu plus de 1,2 milliard octroyées aux communes depuis le début de l’année « soit au total près de 1,6 milliard ». La présidence qui conclut en comparant ce chiffre à celui de l’année dernière : « Ce chiffre est en deçà du montant des subventions attribuées pour l’année 2015 aux communes qui s’élevait à 2,185 milliards. Comme visées électoralistes, on fait mieux ! » Pour la présidence, il n’y a donc aucun « emballement » dans l’attribution des subventions. Présidence qui conclut : « Le temps du ‘saupoudrage électoral’ et des subventions en fonction de la couleur politique des maires est révolu depuis longtemps, à l’initiative d’Edouard Fritch qui a fait voter en 2010 une loi du Pays pour que les subventions aux communes soient attribuées sur des critères objectifs et non plus politiques comme cela se faisait par le passé. Le Tahoeraa devrait changer son logiciel ! »

© Google Earth
Article précedent

Un chasseur sous-marin se noie à Haapiti

© Radio 1
Article suivant

"Assez de causes pour que Tamarii Hauti dure 100 ans"

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Subventions aux communes : Fritch sort les chiffres