ACTUS LOCALESCULTURE

Teiva LC rend hommage aux « tubes polynésiens »

© Radio 1

Le sixième album de Teiva LC est sorti lundi. ‘Arearea est en fait un hommage à ce que le chanteur qualifie lui-même de « tubes polynésiens ». Un album qui doit sa création à l’expérience du chanteur au Japon.

Teiva LC mène un train d’enfer ! Tout juste de retour de deux semaines de tournée au Japon, le chanteur se penche déjà sur la suite de l’année qui s’annonce chargée. Cela fait maintenant cinq ans que Teiva LC se produit au Japon, où les Japonais sont de plus en plus intéressés par la culture polynésienne. C’est d’ailleurs suite à cet engouement que le chanteur a fait ses premiers pas au Pays du soleil levant, pour que ses chansons accompagnent les aparima des groupes locaux.

Depuis, Teiva LC enchaîne les tournées nippones, trois autres dates sont d’ailleurs prévus pour 2017, notamment en avril prochain avec la troupe Hitireva pour présenter le spectacle du Heiva 2016. Le Japon et Teiva LC se sont donc bien trouvés. Si bien qu’après Tiare Tahiti, le nouvel album du chanteur ‘Arearea a également été enregistré au Japon en août dernier. Teiva LC dit se sentir sur la même longueur d’ondes que l’équipe japonaise avec laquelle il travaille sur ses chansons.

‘Arearea n’était d’abord destiné qu’aux écoles de danse japonaises. Mais c’est le manager de Teiva LC qui l’a poussé à commercialiser l’album. Une compilation de reprises des grands tubes qui ont marqué la musique polynésienne. « Les plus belles chansons du monde », pour Teiva LC.

Ce sixième album a peine sorti, Teiva LC est déjà sur d’autres pistes musicales. Il travaille actuellement avec les studios Hashtag sur la réalisation d’un album « avec un style différent, avec du rock tahitien, une voix plus basse, plus suave ». Teiva LC compte également sortir quatre clips cette année. Deux sont déjà réalisés. L’une d’entre elle, présente sur le dernier album, est une chanson hommage à Barthélémy. Mais surtout, Teiva LC espère avoir le temps de travailler sur « son bébé ». Un album de composition qu’il met de côté depuis de nombreuses années.

Article précedent

Beignets de thon et tomate

Article suivant

L’emploi marque le pas en janvier

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Teiva LC rend hommage aux « tubes polynésiens »